One day, one goal: Gheorghe Hagi éblouit la Coupe du monde 1994

La Coupe du monde de 1994 aux États-Unis fut une édition exceptionnelle, où de petites nations comme la Bulgarie et la Suède ont vécu le meilleur tournoi de leur histoire. Ce fut également le cas de la Roumanie. Menés par le métronome Gheorghe Hagi, les Roumains ont atteint les quarts de finale. Le capitaine s’est également illustré par un but somptueux contre la Colombie.

One day, one goal: Gheorghe Hagi éblouit la Coupe du monde 1994

© Reuters

À la fin des années 80, la Roumanie voyait poindre une génération dorée de footballeurs. Lors de la Coupe du monde 1990 en Italie, cette équipe a commencé à montrer de premiers signes, en se hissant en huitièmes de finale. Mais ce n’est que quatre ans plus tard qu’elle fera véritablement sensation.

Des joueurs comme Dan PetrescuGheorghe PopescuTibor Selymes (passé par le Cercle de Bruges, Anderlecht et le Standard) et Dorinel Munteanu (également un ancien du Cercle) ont fait fureur sur les terrains européens dans les années 90. Mais la figure de proue de cette génération dorée fut sans aucun doute Gheorghe Hagi.

Celui qu’on appelle le Maradona des Carpates, en raison de sa perspicacité, de sa capacité à marquer et d'une technique de frappe sans précédent, commence par s'épanouir dans son propre pays, principalement au sein du grand club le Steaua Bucarest. Par la suite, il joue pour le Real MadridBresciaBarcelone et Galatasaray. Mais l’un des moments les plus forts de sa carrière fut sans conteste l'été 1994, où Hagi dispute la Coupe du monde de sa vie.

Un envoi qui surprend le gardien colombien

Un envoi qui surprend le gardien colombien

© ISOPIX

Cette année-là, la Roumanie figure dans le groupe A avec la Colombie, la Suisse et le pays hôte, les États-Unis. Lors de son premier match contre la Colombie, la Roumanie jette immédiatement les bases d’une belle campagne en s’imposant 3-1. Le deuxième but des Roumains, notamment, fera beaucoup de parler de lui. 

Peu après l’heure de jeu, Hagi reçoit le ballon sur le côté gauche du terrain. Il est loin d’être en position dangereuse; néanmoins, le gardien colombien semble fort avancé. Le capitaine roumain envoie alors une frappe puissante. La balle s’élève haut dans les airs, mais grâce à un effet soigné, elle pique rapidement vers le but adverse. Hors de portée du gardien, elle finit au fond des filets, passant juste sous la barre transversale. 

Malgré ce premier exploit, les Roumains passent complètement à côté de leur second match contre la Suisse (défaite 1-4). Heureusement, ils se reprennent contre les Etats-Unis et l’emportent 1-0. La Roumanie termine tout de même première de son groupe

En quarts pour la première fois

En quarts pour la première fois

© DPA

En huitièmes, la Roumanie affronte l'Argentine. Le Maradona des Carpates s’attend à un duel contre le vrai Maradona, mais il n’aura pas lieu. Don Diego a été renvoyé à la maison pour une affaire de dopage. Les Argentins dominent le match, mais c’est finalement la Roumanie qui sort victorieuse, grâce à un nouveau but de Hagi (3-2 score final). Ce match est considéré comme l’un des plus spectaculaires de la Coupe de monde. Rythme soutenu, intensité des duels et prouesses techniques: le public du jour a eu droit à un grand moment de football

La Roumaine se retrouve alors en quarts de finale du Mondial pour la première fois de son histoire. Hagi et ses coéquipiers se battent bec et ongles et forcent la Suède à aller jusqu’au tirs au but (2-2 à la fin du temps réglementaire). Mais ils doivent malheureusement s’incliner, après un fantastique parcours. 

Ce n'est qu'en 2000 que la Roumanie atteindra de nouveau ce stade de la compétition. Symboliquement, c’est également cette année-là que Gheorge Hagi met fin à sa carrière internationale. Le meilleur footballeur roumain raccroche définitivement les crampons un an plus tard, après une carrière d'un peu moins de vingt ans. Son palmarès compte sept titres, dont une Coupe de l'UEFA et une Super Coupe d'Europe.

Fan de notre série sur les buts de légende? Rappelez-vous ici de la frappe improbable de Roberto Carlos contre Tenerife

Top
t