Michael Phelps s'engage désormais en eaux troubles

Le plus grand nageur de tous les temps, Michael Phelps, fête ce mardi 30 juin ses 35 ans. L'occasion est belle pour se pencher sur l'après-carrière de l'Américain et sur ses perspectives d'avenir.

Le roi des JO

Le roi des JO

© Belga/AFP

Pendant de nombreuses années, Michael Phelps a été l'icône mondiale de la natation. Sportif le plus médaillé de l'histoire des Jeux olympiques, l’Américain a dominé les Olympiades d’Athènes, de Pékin - où il a remporté pas moins de 8 médailles d'or dans 8 disciplines -, de Londres et de Rio.

Après Rio, « The Baltimore Bullet » (‘La Balle de Baltimore’, sa ville natale) a rangé son maillot de bain. Néanmoins, ses fans espèrent revoir le nageur l'été prochain, aux JO de Tokyo. Des rumeurs évoquent en effet un possible retour du spécialiste du papillon, des 4 nages et de la nage libre.

En attendant, l’Américain de 35 ans s'est découvert une nouvelle passion après ses adieux: la santé mentale.

Pionnier de la santé mentale

Pionnier de la santé mentale

© Zumapress

Tout au long de sa carrière, le phénomène de la natation a dû constamment faire face à ses démons intérieurs. Ces problèmes ont même conduit Phelps à prendre sa retraite une première fois après une performance décevante aux Jeux de Londres ("seulement" 4 médailles d'or). « J'en ai assez, j'arrête. Fin de carrière », avait-il affirmé. 

Plus tard, on avait appris qu’à l’époque, Phelps avait subi une grave dépression post-olympique. Il aurait même voulu mettre fin à ses jours. Une bête noire qui le hante encore aujourd'hui. Mais après un retour réussi à Rio et son deuxième (et dernier?) adieu, Phelps a décidé de se concentrer sur la promotion de la santé mentale, tant chez les athlètes de haut niveau que dans le reste de population. 

Pour le nageur, cette cause est encore davantage une « vocation » que ne l’était la natation. Le père de trois enfants affirme qu’ « aider les autres signifie bien plus que gagner une médaille ». Et Michael Phelps sait de quoi il parle, lui qui a décroché, à lui seul, plus de médailles que 161 pays dans le monde.

Mentor pour d’autres athlètes

Mentor pour d’autres athlètes

© Belga/AFP

Grâce à son expérience, la légende de la natation peut désormais aider d'autres athlètes. Il a, par exemple, soutenu le champion de golf Tiger Woods lorsqu’il a connu une mauvaise passe. Phelps s'est également occupé de la nageuse américaine Katie Ledecky, cinq fois médaillée d'or aux JO.

Le plus grand nageur de tous les temps a fait ses adieux à la piscine, mais il a découvert un autre sport : le cyclisme. Sur son vélo d’appartement connecté, il participe régulièrement à des compétitions en ligne avec d'autres cyclistes, sous un pseudonyme.

Mais Phelps conserve toujours un lien particulier avec l’eau. Le champion est engagé dans la lutte mondiale pour la conservation de l’or bleu, en tant qu'ambassadeur de la campagne "Save Water" de Colgate. Ses trois jeunes fils découvrent par exemple chaque jour comment éviter de gaspiller l'eau, grâce à un ingénieux autocollant qui change de couleur lorsque le robinet est ouvert trop longtemps.

Pour Phelps, profiter de sa retraite bien méritée n'est apparement pas une tâche facile. Mais en tant que défenseur de la santé mentale, il peut user de sa notoriété pour faire parler de ces troubles qui sont  trop souvent passés sous silence. 

Top
t