On this day: les Lakers battent le record de victoires en NBA

Il y a 48 ans, s’achevait la saison régulière de NBA 1971-1972. Cette année-là, les Los Angeles Lakers établissent un record en engrangeant 69 victoires, pour seulement 13 défaites.

On this day: les Lakers battent le record de victoires en NBA

© Imago

Les Lakers étaient en état de grâce durant la saison 1971-72. Elle fut couronnée de succès puisque la franchise a remporté le titre (le sixième de son histoire). En outre, elle est entrée dans l’histoire en inscrivant un nouveau record, qui ne sera battu qu’en 1996 par les Chicago Bulls d'un certain Michael Jordan.

33 victoires d'affilée

33 victoires d'affilée

© Wenn

Les Lakers entament la saison 1971-1972 avec un nouvel entraîneur, Bill Sharman, à leur tête. Rapidement, survient une première déconvenue: le capitaine Elgin Baylor, 37 ans, voit sa saison (et sa carrière) s’arrêter à cause de problèmes aux genoux. Mais Los Angeles peut compter sur de grands joueurs tels que Happy Hairston, Jim McMillian, Wilt Chamberlain, Jerry West ou Gail Goodrich.

Les Lakers sont lents au démarrage, mais ils trouvent leur rythme. Le 5 novembre, ils battent Baltimore 110 à 106. Ce succès est suivi de 13 autres en novembre, puis encore 16 consécutifs en décembre. Le record de 20 victoires d’affilée, établi l'année précédente par les Milwaukee Bucks, est donc battu. Symboliquement, ce sont justement les Bucks qui mettent un terme à la série des Lakers. Le compteur s’arrête donc à 33 victoires consécutives, ce qui reste à ce jour le record en NBA.

Un Wilt Chamberlain déchaîné

Un Wilt Chamberlain déchaîné

© Topfoto

Grâce à un excellent Wilt Chamberlain, qui réalise alors peut-être la meilleure saison de sa carrière, les Lakers remportent 69 victoires en saison régulière, avec seulement 13 défaites. Le record perdurera 24 ans, jusqu'à ce que les Chicago Bulls enregistrent un total de 72 victoires (pour 10 défaites) en lors de la saison 1995-96.

Sous l’impulsion de Chamberlain (15 points et 20 rebonds par match) et de West (25 points et 10 passes par match), les Lakers sont l’équipe qui marque le plus de points, de rebonds et de passes cette année-là.

Finalement, les Lakers parachèvent leur saison exceptionnelle en remportant leur sixième titre, face aux New York Knicks en finale. Chamberlain est élu MVP et Bill Sharman est désigné entraîneur de l'année.

Grâce leur impressionnante saison 1971-1972, les Lakers sont inclus, en 1996, dans une liste reprenant les dix meilleures équipes jamais vues en NBA.

Top
t