Les 10 exploits sportifs les plus marquants de 2019

Ils ou elles ont marqué l’année sportive 2019 à l’étranger. Victoires individuelles ou succès d’équipe, exploits techniques, statistiques ou athlétiques, voici –par ordre chronologique- les 10 performances qui auront jalonné les 12 mois écoulés.
Les 10 exploits sportifs les plus marquants de 2019

© photonews

3 février - Tom Brady, puissance 6 !

3 février - Tom Brady, puissance 6 !

© photonews

Le 3 février, les New England Patriots s'imposent dans le 53e Super Bowl en battant les Los Angeles Rams au terme d'un match très fermé (13-3). Un seul touchdown aura finalement suffi au bonheur des 'Pats' qui remportent à Atlanta une finale décevante et insipide, qui sera d'ailleurs rebaptisée "SuperBore" (super ennui). C'est le sixième titre pour de la banlieue de Boston, dix-sept ans après le premier. Les Patriots rejoignent ainsi ainsi au palmarès les Steelers de Pittsburgh, mais l'exploit de la soirée revient à Tom Brady, le quarterback des Patriots, qui devient le joueur le plus titré de l'histoire, avec ce sixième Super Bowl personnel, soit plus de trophées à lui seul que 30 des 32 équipes de NFL !

21 avril - Sprint de folie de Mathieu van der Poel à l'Amstel

21 avril - Sprint de folie de Mathieu van der Poel à l'Amstel

© photonews

C'est sans doute la plus belle image de la saison cycliste : Mathieu Van der Poel revient de nulle part et remporte l'Amstel Gold Race au terme d'un sprint inoubliable. Dans un final au suspense insoutenable, le Hollandais s'impose au sprint devant l'Australien Simon Clarke après avoir rejoint dans les derniers hectomètres de l'épreuve, dans un groupe de poursuivants, Jakob Fuglsang et Julian Alaphilippe, qui étaient en tête depuis une quarantaine de kilomètres mais qui ont trop tergiversé. 29 ans après son père Adrie Van der Poel, vainqueur de l'épreuve en 1990, Mathieu inscrit également la classique néerlandaise à son palmarès. Avant de s’écrouler sur la ligne, ivre de fatigue et de joie.

1er juin - Les Reds au sommet de l'Europe pour la sixième fois

1er juin - Les Reds au sommet de l'Europe pour la sixième fois

© photonews

Le 1er juin, Liverpool se coiffe de sa sixième couronne continentale face à Tottenham. Mohamed Salah et Divock Origi permettent à Liverpool de décrocher ce premier titre en C1 depuis celui enlevé en 2005 face au Milan AC. Au terme d'une finale assez moyenne, les Reds se débarrassent des Spurs (2-0) dans une finale 100 % anglaise, disputée à Madrid. Alors que le spectacle avait été époustouflant au tour précédent, la finale se joue après 23 secondes de jeu, sur un penalty concédé du bras par le Français Moussa Sissoko, et transformé par Salah. L'Egyptien, héros malheureux de la finale perdue l’année précédente par Liverpool face au Real Madrid (1-3) fait ainsi le bonheur des fans, sevrés de titre depuis longtemps, et de leur entraîneur, Jürgen Klopp, enfin titré en C1 à sa troisième tentative.

13 juin - Premiers sacre en NBA pour les Raptors

13 juin - Premiers sacre en NBA pour les Raptors

© photonews

13 juin : les Toronto Raptors mettent fin à la domination de Golden State sur la NBA et remportent le premier titre de leur histoire après leur victoire (114-110) face aux Warriors. Les Raptors s'adjugent la finale 2019 sur le score de 4 victoires à 2 au terme d’un match numéro 6 palpitant. Leur sacre est une première pour une équipe non-américaine. Le trophée Larry O’Brien va retourner pour la première fois au Canada, pays où est né l’inventeur du basket, James Naismith. Ce retour aux sources vient ponctuer une incroyable saison de Toronto, 24 ans après son apparition en NBA. Les Raptors, méprisés en début de saison après avoir limogé Dwane Casey, meilleur entraîneur de NBA et nommé comme remplaçant le débutant Nick Nurse, réussissent un pari fou en recrutant Kawhi Leonard qui sortait d’une saison quasi-blanche.

24 juillet - Kristof Milak, les nouvelles ailes du papillon

24 juillet - Kristof Milak, les nouvelles ailes du papillon

© photonews

Le 24 juillet, aux Mondiaux de natation, un jeune Hongrois de 19 ans signe un incroyable exploit : déposséder l'Américain Michael Phelps de son record du monde sur 200 m papillon. Kristof Milak survole la finale des Championnats du monde de natation à Gwangju (Corée du Sud), en signant un chrono de 1:50:73. Il efface ainsi des tablettes l'ancien temps de référence de la légende Phelps (1:51:51), vieux de 10 ans (championnats du monde de Rome 2009). Milak laisse ses plus proches adversaires, le Japonais Daiya Seto et le Sud-Africain Chad Le Clos à près de 3 secondes.

28 juillet - Egan Bernal, plus jeune vainqueur du Tour depuis un siècle

28 juillet - Egan Bernal, plus jeune vainqueur du Tour depuis un siècle

© photonews

Après trois semaines d’une course excitante, le Tour de France couronne Egan Bernal un jeune premier sud-américain, relativement inconnu du grand public. Le Colombien ramène le maillot jaune à Paris à 22 ans et 6 mois et devient le plus jeune coureur à gagner la Grande Boucle depuis le Luxembourgeois François Faber en 1909. Il s’installe même au panthéon,  au troisième rang de la précocité dans toute l'histoire de la Grande Boucle. Henri Cornet, gagnant du deuxième Tour de France, en 1904, détient le record absolu ayant remporté l'épreuve à 19 ans et 352 jours.
 
Les 8 vainqueurs du Tour de France de moins de 23 ans :
 
Henri Cornet (FRA) en 1904, à 19 ans et 352 jours ;
François Faber (LUX) en 1909, à 22 ans et 187 jours ;
Egan Bernal (COL) en 2019, à 22 ans et 196 jours ;
Octave Lapize (FRA) en 1910, à 22 ans et 280 jours ;
Felice Gimondi (ITA) en 1965, à 22 ans et 289 jours ;
Philippe Thys (BEL) en 1913, à 22 ans et 292 jours ;
Laurent Fignon (FRA) en 1983, à 22 ans et 346 jours ;
Romain Maes (BEL) en 1935, à 22 ans et 352 jours.

17 septembre - Quadruple traversée de la Manche pour Sarah Thomas

17 septembre - Quadruple traversée de la Manche pour Sarah Thomas

© photonews

Elle s'appelle Sarah Thomas, elle a 37 ans et elle a traversé la Manche quatre fois de suite, de Douvres au Cap Gris-Nez, nageant pendant 54 heures d'affilée ! Un exploit mené pour combattre un cancer du sein qui l'accable depuis deux ans. Après 9 mois de radiothérapie et de chimio, elle a subi une mastectomie du sein droit. Mais, pour mieux supporter son traitement, elle continue de nager avec un rêve fou: battre un jour le record du nombre de traversées de la Manche, soit deux aller-retour entre l'Angleterre et la France ! Dans la nuit du 14 au 15 septembre 2019, elle s'élance dans une eau à 15 °C. Le 17 septembre vers 6 h 30, l'Américaine atteint son point d'arrivée à Douvres avant de s'effondrer sur la plage.

22 septembre - Alex Zanardi sublime l'Ironman

22 septembre - Alex Zanardi sublime l'Ironman

© photonews

Privé de ses deux jambes suite à un terrible accident dans sa voiture de course en 2001, l’ancien pilote Alex Zanardi signe le 22 septembre, la meilleure performance mondiale en Ironman paratriathlète. L’ancien pilote de F1 boucle l’épreuve (3,8 km de natation, 180 km à vélo et 42 km en chaise roulante) en 8 heures 25 minutes et 30 secondes, soit le huitième chrono toutes catégories lors de cet Ironman d’Italie remporté par l’Australien Cameron Wurf. "Si la vie continue à m’offrir de tels cadeaux, je pense que je vivrai jusqu’à 200 ans parce que je veux en profiter !", plaisante Zanardi, à l'arrivée. A 53 ans, il réalise ce qui est sans doute le plus bel exploit sportif de l'année même s'il est passé relativement inaperçu...

4 octobre - Dalilah Muhammad met le feu au 400m haies

4 octobre - Dalilah Muhammad met le feu au 400m haies

© photonews

Alors qu'elle détient déjà le record du monde du 400 m haies depuis le mois de juillet et les sélections US, l'Américaine Dalilah Muhammad signe un deuxième record quelques mois plus tard, lors des Mondiaux d’athlétisme à Doha en 52:16. Elle devance sa compatriote Sydney McLaughlin, deuxième en 52 :23, au terme d'une finale très disputée et complètement folle. Déjà championne olympique, Dalilah Muhammad étoffe encore son CV en s'offrant un premier titre mondial.

12 octobre - Eliud Kipchoge, l'extraterrestre du marathon

12 octobre - Eliud Kipchoge, l'extraterrestre du marathon

© photonews

Le 12 octobre, à Vienne, le coureur de fond kényan Eliud Kipchoge devient le premier homme à courir un marathon en moins de deux heures. En 1:59 :40, il établit un nouveau record du monde qui, la ligne d'arrivée à peine franchie, suscite à la fois enthousiasme et scepticisme. Le record a été réalisé avec l'aide de 'lièvres', en dehors de tout esprit de compétition entre les athlètes. A l'occasion de cet événement, baptisé 'Ineos 1:59 Challenge' et organisé sur mesure par son unique sponsor, Kipchoge atomise son record officiel. Il court avec des chaussures Nike AlphaFly à trois lames de carbone. Le parcours choisi, le rythme à suivre donné par des véhicules précédant le peloton de coureurs et les 41 relais offerts par des 'lièvres' de très haut niveau lui garantissent une protection aérodynamique avantageuse et des conditions de course optimales. Entre performance athlétique et innovation technologique, la controverse n'est pas prête de s'éteindre.

Top
t