Valtteri Bottas et Thibaut Courtois au départ du GP de Monaco virtuel

© BELGA