Lee Seung-hoon, qui avait privé Bart Swings de l'or aux Jeux, suspendu un an

© BELGA