Heureuse de combattre Taylor, Persoon craint "les petits jeux de la partie adverse"

© BELGA