Elise Vanderelst frustrée mais quand même satisfaite © BELGA

La première leçon d'Elise Vanderelst qui était venue à Berlin "pour apprendre", sera la gestion d'une déception après avoir manqué pour 17 centièmes de seconde, une qualification pour la finale à douze du 1500 mètres des championnats d'Europe d'athlétisme de Berlin.

Sixième de la première série avec un temps de 4:10.30, très proche de son record personnel (4:09.31), la jeune athlète de 20 ans du Mons Obourg Hainaut Athlétisme doit se contenter du titre frustrant de "première éliminée".

Avec dix-sept centièmes de moins et un chrono de 4:10.13, elle aurait en effet été la "dernière qualifiée" pour la finale, prévue dimanche à 20 heures.

"A mon âge je dois quand même me montrer contente de ce résultat", estime-t-elle. "Mais je pensais que ce chrono de 4:10.30 suffirait. Elles ont malheureusement couru beaucoup plus vite dans la deuxième série. Au départ mon idée était de me maintenir près de la tête, et d'accélérer ensuite dans la mesure de mes possibilités. Je regrette de m'être retrouvée à l'extérieur en fin de course. Mais je ne dois pas avoir trop de regrets. Parce que j'ai vraiment tout donné", a conclu Elise Vanderelst.