Plus de la moitié des (probables) équipes de 1B n'ont pas de certitude quant à leur T1

© Proximus