Peines plus sévères pour les matches arrangés, le délai de prescription porté à huit ans

© BELGA