On this day: le RSC Anderlecht voit le jour

Il y a 112 ans, le 27 mai 1908, le Sporting Club d'Anderlecht était fondé. Le club bruxellois est devenu au fil du temps le porte-drapeau du football belge. Outre les succès remportés sur la scène nationale, les Mauve et Blanc ont également réussi à conquérir l'Europe à la fin des années 70 et au début des années 80.
On this day: le RSC Anderlecht voit le jour

© Photonews

La fondation du RSC Anderlecht se raconte comme une belle anecdote. Alors que les voisins du Léopold Football Club s'imposent face aux Anglais des Queens Park Rangers, des aficionados du ballon rond "jaloux" de la ville d'Anderlecht décident de se réunir au café Concordia. Ils y fondent le Sporting Club Anderlecht le 27 mai 1908. La nouvelle formation gagne son premier match contre une sélection de l'Institut Saint-Georges sur le score de 11 à 8. L'ancien secrétaire Michel Hames juge alors le moment opportun pour inscrire l'entité à l'Union belge des Sociétés de sport athlétiques (UBSSA), l'ancêtre de la RBFA.

Le club se voit attribuer le matricule 35 et disputera ses matchs dans un uniforme mauve et blanc. Ce sont les couleurs des fleurs qui se trouvaient sur le carrosse de la Reine Elisabeth, qui visitait la commune au moment de sa fondation. Au début de son existence, Anderlecht débute en troisième division régionale. Il faut attendre 1921 pour que les Bruxellois atteignent l'élite du football belge. Cependant, Anderlecht fait très souvent l'ascenseur et ne parvient pas à rester en D1. Ce n'est qu'en 1934-1935 que les Mauve et Blanc s'installeront définitivement au sommet.

Succès européens dans les années 70-80

Succès européens dans les années 70-80

© Imago

Anderlecht compte désormais concurrencer ses rivaux de l'Union et du Daring Club de Bruxelles. En 1942, les Mauve et Blanc affichent leurs ambitions en recrutant Jef Mermans au Tubantia Borgerhout pour une somme record de 100 000 francs belges. Le Bombardier deviendra l'une des icônes du club. Il offre notamment à Anderlecht en 1947 le premier de ses 34 titres nationaux.

Les succès nationaux donnent des envies de grandeur à Anderlecht. L'ancien joueur et propriétaire de Belle-Vue Constant Vanden Stock permet alors à "sa" ville de grimper au sommet de l'Europe. Avec des joueurs comme Robbie Rensenbrink, Arie Haan et Franky Vercauteren, le RSCA obtient 5 trophées européens entre 1976 et 1983 et se fait définitivement un nom et une renommée en Europe. Le Bayern Munich de Franz Beckenbauer et Liverpool, vainqueur en 1978 de la Coupe des clubs champions européens au dépens du Club de Bruges, entre autres, ne peuvent rien faire face à la force de frappe des Bruxellois.

À la fin des années 80 - début des années 90, l'image du Sporting subit cependant un coup à la suite de divers scandales. Les Mauve et Blanc doivent de plus s'incliner face aux mastodontes du football européen aux sorties de l'arrêt Bosman. En Belgique, Anderlecht continue toutefois à briller et enchaîne les titres à une allure folle. Des joueurs de renom tels que Marc Degryse, Luc Nilis et Pär Zetterberg font vibrer le parc Astrid à plus d'une reprise.

Pas (encore) d'effet Coucke

Pas (encore) d'effet Coucke

© Belga

Sous la direction du nouveau président Roger Vanden Stock, Anderlecht, en raison d'un nouveau scandale de corruption, mord d'abord la poussière. Mais lorsque Aimé Antheunis prend les rênes de l'équipe, Anderlecht reprend sa place au sommet. Au cours de la saison 2000-2001, les Mauve et Blanc ont même une nouvelle fois surpris l'Europe en éliminant le FC Porto lors des tours préliminaires de la Ligue des champions et en prenant ensuite le meilleur sur Manchester United, le PSV et le Dinamo Kiev. Au deuxième tour, Jan Koller, Tomas Radzinski, Walter Baseggio and co réussissent à battre le Real Madrid et la Lazio de Rome mais ils sont tout de même logiquement éliminés.

Ces dernières années, la force du Sporting réside dans son centre de formation. Vincent Kompany, Anthony Vanden Borre, Romelu Lukaku ou encore Youri Tielemans ont rendu fier la maison mauve à travers l'Europe. Un nouveau chapitre s'est cependant ouvert à Anderlecht avec l'arrivée du président Marc Coucke. Ce dernier a fait le ménage au sein du Lotto Park pour apporter un vent nouveau dans la capitale. Après une décevante sixième place en 2019, le Sporting a encore fait pire en 2020 en terminant huitième. Si l'effet Coucke ne s'est pas encore fait ressentir, le retour du fils prodigue Vincent Kompany au bercail doit permettre à Anderlecht de retrouver son lustre d'antan.

À lire: On this day: Liverpool réalise une remontée fantastique contre le Milan AC

Top
t