One day, one goal: le missile de Benjamin Pavard libère les Bleus

Il y a presque deux ans, Benjamin Pavard se révélait au monde entier en inscrivant un but magistral contre l'Argentine en huitième de finale de Coupe du monde. Un tournant dans le tournoi de l'équipe de France qui était alors malmenée pour la première fois et qui s'envolera ensuite vers son deuxième sacre.

© REUTERS

S’il s’est révélé au monde entier lors de la Coupe du monde en Russie il y a deux ans, Benjamin Pavard restait encore inconnu du grand public à l’époque. Après de timides débuts à Lille, le défenseur polyvalent décide de rejoindre l’Allemagne dès l'âge de 20 ans pour jouer davantage. Un choix payant qui marque le début d’une ascension fulgurante.

Il atterrit à Stuttgart, où il devient rapidement incontournable et participe à la remontée du club en Bundesliga. Ses prestations sont remarquées par un certain Didier Deschamps, qui lui offre sa première sélection avec les Bleus en novembre 2017. Après plusieurs  prestations convaicantes, il fait partie quelques mois plus tard des vingt-trois joueurs sélectionnés pour disputer la Coupe du monde 2018.

Un tournant dans le parcours des Bleus

Un tournant dans le parcours des Bleus

© REUTERS

Le 30 juin 2018, en huitième de finale contre l’Argentine, Benjamin Pavard allait marquer à jamais l’histoire de son pays. Devenu entre-temps incontournable dans le onze français, le latéral droit a disputé les deux premiers matchs de poule contre l'Australie et le Pérou en tant que titulaire, avant d'être laissé au repos contre le Danemark. Il est bel et bien au rendez-vous pour affronter la bande à Messi, qui a dû batailler ferme pour atteindre ce stade de la compétition, sortant in extremis de son groupe après une victoire au bout du suspense contre le Nigeria.

Le début de match est maîtrisé par des Bleus très pragmatiques qui opérent surtout en contre-attaque, profitant notamment de la vitesse de leur attaquant vedette Kylian Mbappé. Celui-ci provoque notamment un pénalty transformé par Antoine Griezmann. On croit alors la France à l'abri, mais les Argentins parviennent à renverser la situation et prennent l'avantage grâce à Ángel Di María et Gabriel Mercado.

Quelque peu coupable sur le deuxième but argentin, Benjamin Pavard va alors se racheter de la plus belle des manières. A la 57e minute, le centre délivré en bout de course par Lucas Hernandez ne trouve personne dans le rectangle adverse. Mais il rebondit deux fois en direction de Pavard qui, posté aux abords du grand rectangle, ne se pose pas de question et arme du pied droit une somptueuse demi-volée qui finit sa course dans la lucarne. Les Bleus, qui étaient menés pour la première fois dans le tournoi, semblent libérés. Mbappé inscrit un doublé en l'espace de quatre minutes et la France prend définitivement l’avantage. La tête victorieuse de Sergio Agüero dans le temps additionnel ne changera rien à l’issue de ce match spectaculaire.

Un deuxième sacre mondial

Un deuxième sacre mondial

© REUTERS

Qualifiée pour les quarts de finale, l'équipe de France poursuivra sa route jusqu’en finale – éliminant au passage l’Uruguay et la Belgique – où elle retrouvera la Croatie. Malgré une première période dominée dans le jeu par les Croates, les Bleus rentrent au vestiaire en menant au score. Ils ne seront jamais rejoints et s'imposeront finalement 4-2 pour remporter le deuxième titre de champion du monde de leur histoire, après celui de 1998 conquis à la maison. Le but de Benjamin Pavard, également titulaire lors de la finale, sera désigné plus beau but de la Coupe du monde après un vote des internautes du monde entier organisé par la FIFA.

Après avoir acquis une dimension internationale lors de cette Coupe du monde, il effectuera encore une saison à Stuttgart avant de filer en 2019 vers le Bayern Munich, géant de Bundesliga dont il est désormais devenu un pion essentiel.

Fan de notre série? Redécouvrez également le chef-d'oeuvre collectif de Lyon contre l'Inter Milan.

Top
t