Le Signal Iduna Park ou l'antre du Mur jaune

Le Borussia Dortmund doit une grande partie de ses succès à ses fervents supporters, toujours présents en nombre dans le Signal Iduna Park. Mais quel est donc l'histoire de ce stade mythique qui abrîte le fameux "Mur jaune" ? Récit.
Le Signal Iduna Park ou l'antre du Mur jaune

© Agefotostock

Les fans du Borussia Dortmund ont incontestablement manqué à leur club ce mardi dans le Klassiker perdu face au Bayern Munich. Si le BVB a rivalisé d'intensité avec son adversaire bavarois, il n'a pas pu compter sur le soutien de ses supporters après avoir encaissé l'unique but de la rencontre des pieds de Joshua Kimmich. Le Signal Iduna Park sonnait, en effet, bien creux à la suite des mesures prises pour combattre le nouveau coronavirus.

Il faut dire que le stade des Borussen est la plus grande enceinte du championnat d'Allemagne avec une capacité maximale de 81 365 places, réduite à 66 099 sièges pour les matches internationaux. Les joueurs locaux ont la chance d'être portés notamment par la tribune sud dotée de 24 454 places debout. C'est à cet endroit, que l'on surnomme le Mur jaune, que se placent généralement les supporters les plus féroces.

La Coupe du monde 1974 facilite la fondation

La Coupe du monde 1974 facilite la fondation

© Imago

L'histoire du stade mythique de Dortmund remonte au 2 avril 1974. Auparavant, le club disputait ses rencontres dans le Rote Erde Stadion, situé juste à côté de l'enceinte actuelle. L'affluence sans cesse croissante des supporters a forcé les dirigeants du BVB à construire une nouvelle enceinte. Cependant, la ville de Dortmund ne disposait pas des fonds nécessaires. Alors que Cologne retirait sa candidature pour accueillir des matches de la Coupe du monde 1974, Dortmund fut choisi et profitait de l'enveloppe reçue pour ériger son stade.

Dans un premier temps, la capacité du Westfalenstadion (stade de Westphalie, du nom du Land dans lequel se trouve Dortmund) ne dépassait pas 54 000 spectateurs. Elle fut même réduite en 1992 avec la suppression de nombreux sièges debout pour satisfaire aux exigences de l'UEFA. Il fallait attendre 1995 pour que les tribunes soient agrandies et qu'elles accueillent pas moins de 68 800 fans. Pour la Coupe du monde 2006, organisée à nouveau en Allemagne, Dortmund profitait de l'opportunité d'accueillir une demi-finale pour élargir sa capacité à 81 365 spectateurs.

La meilleure affluence d'Europe

La meilleure affluence d'Europe

© DPA

La deuxième division allemande profita en premier des nouvelles infrastructures puisque le BVB fut relégué en 1972. Dortmund fut d'ailleurs la seule équipe de D2 à accueillir un match de la Coupe du monde 1974. Ce n'est que deux ans plus tard que le Westfalenstadion accueillit des rencontres de l'élite.

Depuis lors, les Schwarz-Gelben ont battu de nombreux records d'affluence. Au cours de la saison 2003-2004, le stade a abrîté en moyenne 79 647 spectateurs, ce qui en fait un record mondial. Dix ans plus tard, le Signal Iduna Park, rebaptisé de la sorte en 2005 en raison du sponsoring de la compagnie d'assurance Signal Iduna, a poussé la moyenne à 80 297 partisans. Grâce à l'apport de ses supporters, le Borussia a glané 5 titres de champion d'Allemagne dans ce stade. Il a également rejoint la finale de la Ligue des champions à deux reprises (pour une victoire) sur ce lapse de temps. Il est vrai que pour ses adversaires, la réputation de l'enceinte légendaire envoyait déjà un signal fort....

Passionné des stade de football ? Revivez ici l'histoire de la Bombonera.

Top
t