One day, one goal: le missile de Kompany propulse City vers le titre

Durant son séjour de 11 ans en Angleterre, Vincent Kompany s'est érigé comme l'un des meilleurs défenseurs du monde. Avec Manchester City, il s'est aussi régulièrement mué en buteur dans des moments décisifs. Cefut le cas le 6 mai 2019, lorsqu'il inscrivit ce qui demeure sans doute le beau but de sa carrière dans d'un match crucial pour le titre.

© REUTERS

Après avoir contribué à la troisième place obtenue par les Diables Rouges lors du Mondial en Russie, Vincent Kompany connaît une saison 2018-2019 mi-figue mi-raisin en club. Le capitaine emblématique de Manchester City est une nouvelle fois victime de sa fragilité physique et doit également composer avec une forte concurrence à son poste. Sur les 38 matches de la saison de Premier League, son entraîneur Pep Guardiola ne l’aura en tout titularisé qu’à 13 reprises.

Régulièrement privés de leur capitaine, les Citizens n’en sont pas moins inarrêtables en championnat. Les Reds de Liverpool sont les seuls à tenir la cadence derrière eux, les deux clubs se livrant une lutte sans merci aux allures de thriller pour le titre de champion d’Angleterre. Le 6 mai 2019, lors de la 37e et avant-dernière journée du championnat, les Skyblues doivent absolument gagner contre Leicester City s’ils veulent conserver leur position de leader. Et comme souvent dans les moments importants, Kompany va se révéler décisif.

Un missile libérateur

Un missile libérateur

© Belga/AFP

La bande à Youri Tielemans donne du fil à retordre aux troupes de Guardiola. Les minutes s’égrènent et le secteur offensif des Citizens, emmené par Segio Agüero et Raheem Sterling, est peu inspiré face à une défense bien organisée. Le faux pas tant redouté se profile.

Mais alors qu’on joue depuis 70 minutes, Vincent Kompany décide prendre les choses en main. Servi par Aymeric Laporte et pas attaqué par les Foxes, le Belge s'avance balle au pied vers le rectangle adverse. Il arme alors une frappe lointaine d’une pureté incroyable qui vient se loger dans la lucarne du but de Kasper Schmeichel, impuissant. L'Etihad Stadium explose, City s’impose 1-0 et fait un grand pas vers le titre.

“Il ne s'agit pas du nombre de buts que vous marquez mais bien du moment où vous l'inscrivez", déclara le défenseur central de 33 ans après son premier but de la saison et le 100e de Manchester City à domicile. Vince The Prince sait de quoi il parle, lui qui avait déjà offert un derby décisif pour le titre contre les rivaux de Manchester United en 2012.

Un beau cadeau d’adieu

Un beau cadeau d’adieu

© Belga/AFP

La semaine suivante, l’équipe de Pep Guardiola décrochera à Brighton son 6e titre de champion d’Angleterre avec une petite unité d'avance seulement sur Liverpool, mettant un terme à l'une des plus belles bagarres pour le titre en Premier League de ces dernières années. L’international belge, lui, ne pouvait sans doute pas rêver plus bel adieu pour son dernier match à domicile sous le maillot de Manchester City, un club dont il aura jusqu'au bout marqué l’histoire.

La belle idylle entre le club et le Bruxellois prend fin au terme de la saison, lorsqu’il annonce son retour à Anderlecht, le club de sa jeunesse, dans un rôle de joueur-manager. En 11 saisons disputées sous le maillot Citizen, le Diable Rouge a disputé 360 rencontres et inscrit 20 buts, raflant au passage quatre fois la Premier League, deux FA Cup, quatre Coupes de la ligue anglaise et deux Community Shields. Son but décisif contre Leicester fut quant à lui a été désigné comme le plus beau de la saison par les experts de la célèbre émission "Match of the Day" de la BBC.

Toujours plus de buts mémorables? (Re)découvrez le lob sensationnel de Florenzi.

Top
t