Les rois du gazon : quels sont les meilleurs ground managers d'Europe ?

La qualité de la pelouse ayant un impact direct sur le jeu, le métier de ground manager a pris une importance capitale. Le temps où les jardiniers des clubs de foot se contentaient de tondre le gazon et de tracer les contours du terrain à la chaux est bel et bien révolu. Passés maîtres dans l'art de bichonner et magnifier les tapis verts, les greenkeepers sont désormais autant convoités que les joueurs de haut niveau. Mais qui sont donc ces orfèvres des pelouses devenus de véritables « rois du gazon » ?
Les rois du gazon : quels sont les meilleurs ground managers d'Europe ?

Erwin Beltman (Feyenoord Rotterdam)

Erwin Beltman (Feyenoord Rotterdam)

Le gazon du « Kuip » a été élu meilleure pelouse des Pays-Bas à cinq reprises consécutives. Cet honneur, il le doit principalement à Erwin Beltman, le gestionnaire du gazon du club, qui utilise des semences de graminées fournies par l'entreprise belge Barenburg. Convoité par le Real Madrid, Beltman reste cependant fidèle à Feyenoord, dont les dirigeants ont su trouver les « arguments » pour le retenir.

Paul Burgess (Real Madrid)

Paul Burgess (Real Madrid)

Le Britannique est sans conteste l'un des tout meilleurs gestionnaires de terrain au monde. Son travail a été récompensé par de nombreux prix internationaux, dont celui de meilleur jardinier de l'année à cinq reprises. « Transféré » d'Arsenal au Real Madrid en 2009 pour un salaire quatre fois supérieur, il dirige une équipe de 23 personnes en charge de la pelouse du stade Santiago-Bernabéu, ainsi que de celle du terrain d'entraînement.

Lluis Ciurana (FC Barcelone)

Lluis Ciurana (FC Barcelone)

Depuis 2012, le Catalan Lluis Ciurana a la lourde tâche de maintenir la pelouse du Camp Nou dans des conditions optimales. Outre ses fonctions de gestionnaire de terrain des « Blaugrana », il s'occupe également de l'entretien de divers terrains de golf. Le FC Barcelone a la réputation de ne rien laisser au hasard. C'est la raison pour laquelle le club catalan envoie régulièrement son spécialiste maison en éclaireur afin de tester la pelouse des stades où le Barça doit se produire.

Thierry De Jonghe (KSC Lokeren)

Thierry De Jonghe (KSC Lokeren)

Même si, d'un point de vue sportif, les résultats ne sont pas forcément au rendez-vous, le Sporting Lokeren peut se targuer de posséder une pelouse toujours en parfait état. La responsabilité en incombe à Thierry De Jonghe, le greenkeeper du « Daknan », et à son assistant Lorenzo Verschraegen. La saison dernière, ils ont d'ailleurs vu leur travail récompensé par un « Toro Best Greenkeeper Award ».

Wim Kerkhofs (KRC Genk)

Wim Kerkhofs (KRC Genk)

Le 20 novembre 2014, lors du Nationaal Sportvelden Congres qui se tenait au stade Willem II de Tilburg, Wim Kerkhofs a été désigné « Fieldmanager of the Year 2015 » (meilleur gestionnaire de terrain du Benelux). Un jury de spécialistes a choisi le greenkeeper du KRC Genk parmi un panel d'une quarantaine de green managers. Avec l'aide de deux assistants, il gérait le terrain principal du KFC Genk, ainsi que les terrains d'entraînement. À l'époque, il déclarait avec bonhomie : « Impossible de profiter du match. J'ai en permanence les yeux rivés sur la pelouse.»

Vincent Vlaminck (ex-Sporting d'Anderlecht)

Vincent Vlaminck (ex-Sporting d'Anderlecht)

En 2009, les dirigeants du Parc Astrid se targuaient de posséder la sixième meilleure pelouse d'Europe. Un succès dû en grande partie au travail de Vincent Vlaminck, à l'époque responsable de l'entretien du terrain. Encensé en 2009, le jardinier fut limogé trois ans plus tard, la pelouse se trouvant depuis plusieurs mois dans un piteux état. Il fut remplacé par Thierry De Jonghe, passé entre-temps à Lokeren.

John Ledwidge (Leicester City)

John Ledwidge (Leicester City)

John Ledwidge est passé maître dans l'art de dessiner des motifs sur le gazon. Son imagination est sans limite et ses « créations » ont fait le tour du monde. En 2017, lorsque Leicester fut assuré de son maintien en Premier League, l'emblématique ground manager des « Foxes » reproduisit au centre de la pelouse le logo du club en taille XXL. Leicester City appartient, depuis 2010, au groupe thaïlandais « King Power », qui a également racheté le club belge OH Leuven en mai 2017. Une fois par semaine, Ledwige le magicien se rend au stade Den Dreef à Louvain afin de superviser le travail des jardiniers et de leur faire partager son savoir.

Jonathan Calderwood (PSG)

Jonathan Calderwood (PSG)

La Grande-Bretagne est un véritable vivier de greenkeepers de talent. Élu par deux fois meilleur ground manager de Premier League, le Nord-Irlandais est arrivé en 2013 au PSG, en provenance d'Aston Villa, incapable de résister à l'appel des capitaux qatari. Lorsque le nouveau centre d'entraînement du PSG sera terminé, Jonathan Calderwood régnera en maître sur 32 terrains et un staff de 55 collaborateurs.

Dan Gonzalez (Atlético Madrid)

Dan Gonzalez (Atlético Madrid)

Les greenkeepers de Premier League ont décidément le vent en poupe. Après avoir quitté le légendaire stade Vicente Calderón pour un temple flambant neuf, baptisé Estadio Wanda Metropolitano, les « Colchoneros » ont engagé un jardinier qui avait fait de la pelouse de Bournemouth l'une des plus belles d'Angleterre. L'Espagnol Dan Gonzalez fêtait par la même occasion son retour dans son pays d'origine.

Top