Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Ballon d’Or…

Le Croate Luka Modric ? Les Français Antoine Griezmann, Kylian Mbappé ou Raphaël Varane ? Un nouveau trophée pour Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ? Eden Hazard ? Une surprise avec un autre joueur ? Qui sera élu Ballon d'Or 2018 ? Réponse le lundi 3 décembre prochain à 20h45.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Ballon d’Or…

© photonews

Mais avant de faire des pronostics sur le vainqueur du cru 2018, voici tout ce qu’il faut savoir sur le Ballon d’Or : les critères pris en compte pour le décerner, la composition du jury, le système de vote, l’histoire de ce trophée, les grands joueurs qui l’ont décroché, les oubliés du palmarès, les Belges et les records...

Le Ballon d’Or, c’est quoi ?

Le Ballon d’Or, c’est quoi ?

© photonews

Le Ballon d’Or est la distinction individuelle la plus prestigieuse dans le monde du football. Il récompense, chaque saison, le meilleur joueur de la planète. Créé en 1956 par le magazine spécialisé France Football, il était, à l'origine, attribué au meilleur joueur européen évoluant dans un championnat européen. Il s’est ensuite peu à peu ouvert aux joueurs étrangers évoluant en Europe puis à toutes les nationalités en 2007. A cause de ces changements de règlement et d’époque, d’immenses joueurs comme Pelé et Diego Maradona ne l’ont jamais remporté.

Résumons...
 
• 1956 à 1994 : Le Ballon d'Or historique était une distinction attribuée au meilleur joueur européen de l'année évoluant en Europe.
• 1995 : Par la suite, la récompense était attribuée au meilleur joueur de l'année, toute nationalité confondue, évoluant en Europe.
• 2007 : A partir de cette date, le Ballon d'Or est attribué au meilleur joueur de l'année sans aucune restriction.
• 2010 : Le Trophée France Football fusionne avec celui de meilleur footballeur FIFA de l’année et prend l’appellation "Ballon d’Or FIFA"

Comment le classement est-il établi ?

Comment le classement est-il établi ?

© photonews

Jusqu’en 2009, le classement était établi par des journalistes internationaux. Puis, entre 2010 et 2015, le Ballon d’Or est temporairement devenu la propriété de la FIFA et était désigné par un jury plus large, étendu aux membres de la Commission du Football de la Fifa ainsi qu’aux sélectionneurs et capitaines des pays membres de la Fifa. A partir de 2016, France Football reprend la main et le vote est de nouveau établi par les journalistes. Aujourd’hui, le joueur qui remporte le Ballon d’Or est désigné sur la base d’un vote de 173 journalistes spécialisés du monde entier.

Comment fonctionnent les votes ?

Comment fonctionnent les votes ?

© photonews

Chaque journaliste établit une liste de cinq joueurs. Six points sont attribués au premier, quatre au second, trois au troisième, deux au quatrième et un au cinquième. Trois critères sont à prendre en compte par les votants : les performances du joueur et son palmarès sur l’année, sa classe (talent et le fair-play) et sa carrière. A noter qu’en cas d’égalité, les nommés sont départagés grâce à leurs nombres de premières, deuxièmes et troisièmes places. En cas de nouvelle égalité, un nouveau scrutin est organisé entre les joueurs concernés.

Qui sont les 30 nominés pour le Ballon d’Or FIFA 2018 ?

Qui sont les 30 nominés pour le Ballon d’Or FIFA 2018 ?

© photonews

Une liste de 30 footballeurs de grand talent a été publiée au début du mois d’octobre. Elle reprend le nom de  ceux qui peuvent prétendre à la récompense suprême. Parmi eux, trois Belges : Thibaut Courtois, Kevin De Bruyne et Eden Hazard.
 
Voici les 30 nommés :



Edinson Cavani
Uruguayen. 30 ans. Poste : attaquant.
Club : PSG             
 
Alisson Becker
Brésilien, 26 ans. Poste : gardien.
Club : Liverpool
 
Gareth Bale
Gallois. 29 ans. Poste : attaquant.
Club :Real Madrid          
 
Sergio Agüero
Argentin, 30 ans. Poste :attaquant.
Club : Manchester City
 
Karim Benzema
Français, 29 ans Poste : attaquant.
Club : Real Madrid         
 
Thibaut Courtois
Belge, 26 ans. Poste : gardien.
Club :Real Madrid
 
Cristiano Ronaldo
Portugais. 31 ans. Poste : attaquant.
Club : Juventus
 
Roberto Firmino
Brésilien, 27 ans. Poste :attaquant.
Club : Liverpool
 
Kevin de Bruyne
Belge. 26 ans. Poste : milieu.
Club :Manchester City           
 
Diego Godin
Uruguayen, 32 ans. Poste : défenseur.
Club : Atlético Madrid
 
Eden Hazard
Belge. 27 ans. Poste : milieu.
Club : Chelsea       
 
Antoine Griezmann
Français, 27 ans. Poste : attaquant.
Club : Atlético Madrid
 
Harry Kane
Anglais. 25 ans. Poste : attaquant.
Club : Tottenham          
 
Isco
Espagnol. 26 ans. Poste : milieu.
Club : Real Madrid
 
N'Golo Kante
Français, 27 ans Poste : milieu.
Club : Chelsea       
 
Hugo Lloris
Français, 31 ans. Poste : gardien.
Club : Tottenham
 
Mario Mandzukic
Croate. 32 ans. Poste : attaquant.
Club : Juventus             
 
Marcelo
Brésilien, 30 ans. Poste :défenseur.
Club : Real Madrid
 
Sadio Mané
Sénégalais. 26 ans. Poste : milieu.
Club : Liverpool             
 
Lionel Messi
Argentin. 29 ans. Poste : milieu.
Club : FC Barcelone
 
Kylian Mbappé
Français. 19 ans. Poste : attaquant.
Club : PSG             
 
Raphaël Varane
Français, 25 ans. Poste : défenseur.
Club : Real Madrid
 
Luka Modric
Croate, 33 ans Poste : milieu.
Club : Real Madrid         
 
Jan Oblak
Slovène, 25 ans. Poste : gardien.
Club : Atletico Madrid
 
Neymar
Brésilien. 25 ans. Poste : attaquant.
Club : PSG             
 
Paul Pogba
Français, 25 ans. Poste : milieu.
Club : Manchester United
 
Mohamed Salah
Egyptien. 26 ans. Poste :attaquant.
Club :Liverpool       
 
Ivan Rakitic
Croate. 30 ans. Poste : milieu.
Club : FC Barcelone
 
Luis Suarez
Uruguayen. 31 ans. Poste : attaquant.
Club : FC Barcelone       
 
Sergio Ramos
Espagnol, 32 ans. Poste : défenseur.
Club : Real Madrid

Le Palmarès complet depuis 1956

Le Palmarès complet depuis 1956

© photonews

  • 2017 : Cristiano Ronaldo (Portugal)
  • 2016 : Cristiano Ronaldo (Portugal)
  • 2015 : Lionel Messi (Argentine)
  • 2014 : Cristiano Ronaldo (Portugal)
  • 2013 : Cristiano Ronaldo (Portugal)
  • 2012 : Lionel Messi (Argentine)
  • 2011 : Lionel Messi (Argentine)
  • 2010 : Lionel Messi (Argentine)
  • 2009 : Lionel Messi (Argentine)
  • 2008 : Cristiano Ronaldo (Portugal)
  • 2007 : Kaká (Brésil)
  • 2006 : Fabio Cannavaro (Italie)
  • 2005 : Ronaldinho (Brésil)
  • 2004 : Andreï Shevchenko (Ukraine)
  • 2003 : Pavel Nedved (République Tchèque)
  • 2002 : Ronaldo (Brésil)
  • 2001 : Michael Owen (Angleterre)
  • 2000 : Luis Figo (Portugal)
  • 1999 : Rivaldo (Brésil)
  • 1998 : Zinedine Zidane (France)
  • 1997 : Ronaldo (Brésil)
  • 1996 : Matthias Sammer (Allemagne)
  • 1995 : George Weah (Libéria)
  • 1994 : Hristo Stoichkov (Bulgarie)
  • 1993 : Roberto Baggio (Italie)
  • 1992 : Marco van Basten (Pays-Bas)
  • 1991 : Jean-Pierre Papin (France)
  • 1990 : Lothar Matthäus (Allemagne)
  • 1989 : Marco van Basten (Pays-Bas)
  • 1988 : Marco van Basten (Pays-Bas)
  • 1987 : Ruud Gullit (Pays-Bas)
  • 1986 : Igor Belanov (URSS)
  • 1985 : Michel Platini (France)
  • 1984 : Michel Platini (France)
  • 1983 : Michel Platini (France)
  • 1982 : Paolo Rossi (Italie)
  • 1981 : Karl-Heinz Rummenigge (RFA)
  • 1980 : Karl-Heinz Rummenigge (RFA)
  • 1979 : Kevin Keegan (Angleterre)
  • 1978 : Kevin Keegan (Angleterre)
  • 1977 : Allan Simonsen (Danemark)
  • 1976 : Franz Beckenbauer (RFA)
  • 1975 : Oleg Blokhine (URSS)
  • 1974 : Johan Cruyff (Pays-Bas)
  • 1973 : Johan Cruyff (Pays-Bas)
  • 1972 : Franz Beckenbauer (RFA)
  • 1971 : Johan Cruyff (Pays-Bas)
  • 1970 : Gerd Müller (RFA)
  • 1969 : Gianni Rivera (Italie)
  • 1968 : George Best (Irlande du Nord)
  • 1967 : Flórián Albert (Hongrie)
  • 1966 : Bobby Charlton (Angleterre)
  • 1965 : Eusébio (Portugal)
  • 1964 : Denis Law (Écosse)
  • 1963 : Lev Yachine (URSS)
  • 1962 : Josef Masopust (Tchécoslovaquie)
  • 1961 : Omar Sivori (Italie)
  • 1960 : Luis Suárez (Esapgne)
  • 1959 : Alfredo Di Stéfano (Espagne)
  • 1958 : Raymond Kopa (France)
  • 1957 : Alfredo Di Stéfano (Espagne)
  • 1956 : Stanley Matthews (Angleterre)

Les records

Les records

© photonews

Depuis 10 ans, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ont tout raflé, avec cinq Ballons d’Or chacun (2008, 2013, 2014, 2016 et 2017 pour le Portugais ; 2009, 2010, 2011, 2012 et 2015 pour l'Argentin). Si CR7 a remporté l'Euro en 2016, aucun des deux joueurs n'a jamais été sacré champion du monde.
 
Le joueur le plus jeune ayant obtenu le Ballon d'Or à 21 ans est le Brésilien Ronaldo.
 
Le joueur le plus vieux à l’avoir décroché est Stanley Matthews qui avait 41 ans lorsqu’il a été honoré.
 
Le seul joueur à avoir remporté 4 Ballons d’Or d’affilée est Lionel Messi. Michel Platini est lui le seul à s’être imposé trois fois consécutivement.

Un trophée qui fait la part belle aux joueurs offensifs

Un trophée qui fait la part belle aux joueurs offensifs

© photonews

Mieux vaut être un attaquant de classe internationale ou un milieu de terrain créatif (ou défensif) pour avoir une chance de remporter le Ballon d’Or. En 57 éditions, seul un gardien de but (le Russe Lev Yachine) et quatre défenseurs (Franz Beckenbauer à deux reprises, Mathias Sammer et Fabio Cannavaro) ont décroché le Graal.
 
Répartition des Ballons d'Or par postes depuis sa création :
 
- 31 Ballons d'Or attribués à un attaquant
- 21 Ballons d'Or attribués à un milieu de terrain
- 4 Ballons d'Or attribués à un défenseur
- 1 Ballon d'Or attribué à un gardien de but
 
Présence physique, vitesse, anticipation, technique, le tout concentré dans un match de légende. Fabio Cannavaro est le dernier défenseur à avoir reçu le trophée.

Quels sont les 10 joueurs les plus titrés de l’histoire ?

Quels sont les 10 joueurs les plus titrés de l’histoire ?

© photonews

Messi et Cristiano Ronaldo : 5 titres
Cruyff, Platini, Van Basten : 3 titres
Di Stefano, Beckenbauer, Keegan, Rummenigge et Ronaldo : 2 titres
 
10 joueurs qui rassemblent 29 Ballons d’Or !

Quelles nationalités sont les plus récompensées ?

Quelles nationalités sont les plus récompensées ?

© photonews

Le classement de tous les Ballons d’Or depuis 1956 est dominé par cinq nations européennes : l’Allemagne (Gerd Müller, Franz Beckenbauer 2 fois, Karl-Heinz Rummenigge 2 fois, Lothar Matthäus et Mathias Sammer), les Pays-Bas (Johann Cruyff 3 fois, Ruud Gullit et Marco Van Basten 3 fois) et le Portugal (Cristiano Ronaldo, cinq titres à lui seul, Eusebio et Luis Figo) comptent sept Ballons d’Or chacun.
 
Suivent la France avec 6 Ballons d’Or, (Raymond Kopa, un triplé de Michel Platini, Jean-Pierre Papin et Zinedine Zidane) et l’Angleterre (avec Keegan 2 fois, Michael Owen, George Best, Bobby Charlton et Stanley Matthews).
 
Le Brésil compte cinq récompenses, comme l’Argentine.
 
Mais cette statistique est trompeuse. Le Ballon d’Or a en effet été créé à l’origine pour récompenser le meilleur joueur européen, et non mondial.
 
La règle a changé en 1995 : le Ballon d’Or est alors devenu accessible à tous les joueurs, quelle que soit leur nationalité, à condition qu’ils évoluent dans un club européen. De fait, l’Europe compte les championnats les plus relevés. Les meilleurs joueurs mondiaux y sont généralement présents.
 
A partir de là, le classement est différent : les Brésiliens et les Argentins ont été les plus nombreux à être récompensés depuis 1995, avec cinq distinctions pour quatre joueurs côté brésilien (Ronaldo en 1995 et 2002, Rivaldo en 1999, Ronaldinho en 2005 et Kaká en 2007)... et cinq distinctions pour un seul joueur côté argentin (Lionel Messi). La France, sur cette période, ne compte plus qu’une seule récompense (Zidane en 1998).

Quels sont les clubs les mieux représentés au palmarès ?

Quels sont les clubs les mieux représentés au palmarès ?

© photonews

Avec le cinquième titre de Cristiano Ronaldo en 2017, le Portugais égalant ainsi son vieux rival Lionel Messi, le Real Madrid s’est rapproché à une unité du FC Barcelone au classement des équipes ayant remporté le plus grand nombre de Ballons d’Or.
 
1. FC Barcelone (10 Ballons d'Or)
 
2. Real Madrid (9 Ballons d'Or)
 
3. Juventus Turin et Milan AC (8 Ballons d'Or)
 
4. Bayern Munich (5 Ballons d'Or)
 
5. Manchester United (4 Ballons d'Or)

La malédiction des Ballons d’Or en Coupe du monde

La malédiction des Ballons d’Or en Coupe du monde

© photonews

Jamais un Ballon d'Or en exercice n'a pu soulever la Coupe du monde l'année suivant son sacre.
 
 
- Coupe du monde 1958 en Suède (Alfredo Di Stefano Ballon d'Or 1957, non qualifié avec l’Espagne)
 
- Coupe du monde 1962 au Chili (Omar Sivori Ballon d'Or 1961, éliminé au premier tour avec l’Italie)
 
- Coupe du monde 1966 en Angleterre (Eusebio Ballon d'Or 1965, demi-finaliste avec le Portugal, éliminé par l’Angleterre)
 
- Coupe du monde 1970 au Mexique (Gianni Rivera Ballon d'Or 1969, finaliste avec l’Italie contre le Brésil)
 
- Coupe du monde 1974 en RFA (Johan Cruyff Ballon d'Or 1973, finaliste avec les Pays-Bas contre la RFA)
 
- Coupe du monde 1978 en Argentine (Allan Simonsen Ballon d'Or 1977, non qualifié avec le Danemark)
 
- Coupe du monde 1982 en Espagne (Karl-Heinz Rummenigge Ballon d'Or 1981, finaliste avec la RFA contre l’Italie) :
 
- Coupe du monde 1986 au Mexique (Michel Platini Ballon d'Or 1985, demi-finaliste avec la France, éliminé par la RFA)
 
- Coupe du monde 1990 en Italie (Marco Van Basten Ballon d'Or 1989, huitième de finaliste avec les Pays-Bas, éliminé par la RFA)
- Coupe du monde 1994 aux Etats-Unis (Roberto Baggio Ballon d'Or 1993, finaliste avec l’Italie contre le Brésil)
 
 - Coupe du monde 1998 en France (Ronaldo Ballon d'Or 1997, finaliste avec le Brésil contre la France)
 
- Coupe du monde 2002 au Japon et en Corée du Sud (Michael Owen Ballon d'Or 2001, quart de finaliste avec l’Angleterre, éliminé par le Brésil)
 
- Coupe du monde 2006 en Allemagne (Ronaldinho Ballon d'Or 2005, quart de finaliste avec le Brésil, éliminé par la France)
 
- Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud (Lionel Messi Ballon d'Or 2009, quart de finaliste avec l’Argentine, éliminé par l’Allemagne)
 
- Coupe du monde 2014 au Brésil (Cristiano Ronaldo Ballon d'Or 2013, éliminé au premier tour avec le Portugal)
 
- Coupe du monde 2018 en Russie (Cristiano Ronaldo Ballon d'Or 2017, huitième de finaliste avec le Portugal)
 
A l’Euro, seuls deux joueurs ont pu soulever le trophée continental en étant Ballons d’Or en exercice, le Français Michel Platini en 1984 (Ballon d’Or 1983) et le Néerlandais Ruud Gullit en 1988 (Ballon d’Or 1987).

Les oubliés du Ballon d’Or

Les oubliés du Ballon d’Or

© photonews

Il n’y a qu’un lauréat chaque année mais plusieurs grands joueurs par génération. A cause du contexte de leur époque, des changements de règlement ou du poste qu’ils occupaient, d’énormes stars du foot n’ont jamais pu soulever le trophée.
 
Citons Pelé, Diego Maradona, Dino Zoff, Luigi Riva, Franco Baresi, Ferenc Puskas, Robbie Rensenbrink, Paul Breitner, Ruud Krol, Frank Rijkaard, Denis Bergkamp, Eric Cantona, David Beckham, Roberto Carlos, Paolo Maldini, Andrea Pirlo, Steven Gerrard, Thierry Henry, Raul, Gianluigi Buffon, Xavi, Andrès Iniesta, Cafu, Zico ou Neymar. Et la liste n’est pas exhaustive…
 
Voici quelques grands joueurs qui n’auront jamais leur nom au palmarès :

Et les Belges ?

Et les Belges ?

© photonews

Paul Van Himst est le joueur belge qui s’est le plus approché du titre suprême : quatrième en 1965 et cinquième en 1964, il s’est aussi classé douzième en 1963 et dix-huitième en 1966. Eden Hazard deviendra-t-il le premier Belge à monter sur le podium ? Cette année déjà ?
 
Les Belges au classement du Ballon d’Or
 
Voici les joueurs belges qui ont obtenu des votes et donc marqué des points au classement final du Ballon d’Or. Nous avons remonté le temps pour vous jusqu’en 1982. Avant ça, cela relève de l’archéologie…
 
2017 : De Bruyne (14e), Hazard (19e), Mertens (29e)
2016 : De Bruyne (17e)
2015 : De Bruyne (18e)
2014 : Courtois (20e)
2013 : Hazard (22e)
1994 : Preud'homme, (11e), Philippe Albert (16e)
1993 : Scifo (17e), Grün, (26e)
1992 : Scifo (10e)
1990 : Scifo (6e)
1989 : Preud'homme (10e)
1988 : Preud'homme (17e)
1987 : Pfaff (17e)
1986 : Pfaff (11e) et Ceulemans (13e)
1985 : Ceulemans (29e)
1984 : Scifo (12e)
1983 : Pfaff (6e), Vercauteren (11e), Gerets (19e) et Vandenbergh (19e)
1982 : Gerets (12e)
 
Vous pouvez suivre toutes les rencontres de la Liga, Bundesliga, Serie A ou Jupiler Pro League sur Proximus TV grâce à l'abonnement Football Belge. Pas encore d'abonnement ? Ne perdez pas un instant et découvrez l'offre foot de Proximus TV !

Top