Ils étaient considérés, à tort, comme les dignes successeurs de Pelé ou de Messi

Chaque jour, des dénicheurs de talent parcourent le monde à la recherche de la nouvelle pépite capable d'égaler, voire de détrôner Pelé ou de supplanter Messi. Cependant, bon nombre de ces stars en herbe ont du mal à supporter la pression et finissent par échouer aux portes de la gloire. En voici onze qui n'ont pas su se montrer à la hauteur des espoirs placés en eux.
Ils étaient considérés, à tort, comme les dignes successeurs de Pelé ou de Messi

© Belga/EPA

Chaque jour, des dénicheurs de talent parcourent le monde à la recherche de la nouvelle pépite capable d'égaler, voire de détrôner Pelé ou de supplanter Messi. Cependant, bon nombre de ces stars en herbe ont du mal à supporter la pression et finissent par échouer aux portes de la gloire. En voici onze qui n'ont pas su se montrer à la hauteur des espoirs placés en eux.

Freddy Adu

Freddy Adu

© Belga/EPA

Surnommé à ses débuts « le nouveau Pelé », cet Américain d'origine ghanéenne fit ses premiers pas professionnels à l'âge de 14 ans sous les couleurs de DC United. Très technique et puissant pour son âge, ce gaucher aux dribbles déroutants suscita rapidement la convoitise des clubs européens. Après une expérience contrastée au Real Salt Lake, Adu franchit l'Atlantique et débarqua, à l'âge de 18 ans, au Benfica Lisbonne. Paradoxalement, c'est à ce moment précis que sa carrière commença à décliner. Incapable de s'imposer au Portugal, il fut finalement prêté avec option d'achat à l'AS Monaco. Cette fois encore, l'expérience s'avéra catastrophique. Après avoir enchaîné les clubs dans différents pays (Grèce, Turquie, Brésil, Serbie et Finlande), Adu rejoignit les Tampa Bay Rowdies, un club évoluant en D2 de la North American Soccer League. Aujourd'hui libre de tout contrat, l'ex-enfant prodige âgé de 28 ans est à la recherche d'un club susceptible de l'engager.

Bojan Krkic

Bojan Krkic

© Belga/EPA

Barcelone pensait avoir trouvé dans ses rangs le digne successeur de Lionel Messi. Souvent préféré à Thierry Henry et à Zlatan Ibrahimovic au sein de l'attaque des « Blaugrana », l'Espagnol d'origine serbe était promis au plus bel avenir. Hélas, que ce soit à l'AS Rome, à l'AC Milan, à l'Ajax Amsterdam ou à Stoke City, il ne parvint jamais à confirmer les attentes placées en lui. Âgé de 27 ans, Bojan Krkic est actuellement prêté par Stoke au Deportivo Alavés.

Ibrahim Maaroufi

Ibrahim Maaroufi

© Belga/EPA

Formé à Anderlecht et au PSV Eindhoven, le jeune prodige belgo-marocain entama sa carrière professionnelle de la plus belle des manières en endossant le maillot de l'Inter Milan, alors qu'il était âgé de 17 ans à peine. Après six apparitions furtives sous le maillot des « Nerazzurri », il connut une véritable descente aux enfers qui l'amena, en 2010, au Wydad Casablanca, après un passage par le FC Twente, Vicenza, Bellinzona et Maastricht. En janvier 2011, il s'engagea avec Eupen pour un contrat de 6 mois : il n'y disputa qu'un seul match ! Il signa ensuite au Racing de Malines, puis à l'Union. Aujourd'hui, celui qui fut l'un des plus grands espoirs de sa génération tente de relancer sa carrière au... Toulouse Rodéo Football Club.

Royston Drenthe

Royston Drenthe

© Belga/EPA

En février dernier, celui qui fut la révélation de l'Euro Espoirs 2007 prenait le monde du foot à contre-pied en annonçant sa retraite à seulement 29 ans. Ce gaucher natif de Rotterdam entama sa carrière professionnelle à Feyenoord en 2005, avant d'être transféré deux ans plus tard au Real Madrid pour 14 millions d'euros. Après trois saisons en dents de scie sous les couleurs « Merengue », il fut prêté successivement à l'Hercules Alicante et à Everton. S'ensuivit un parcours atypique qui le vit défendre successivement les couleurs d'Alania Vladikavkaz, de Reading, de Sheffield Wednesday, de Kayceri Erciyesspor et, enfin, du club émirati du Baniyas SC, sa dernière expérience avant de raccrocher les crampons.

Nii Lamptey

Nii Lamptey

© Belga/EPA

Désigné par le Roi Pelé en personne comme son digne successeur, le Ghanéen était censé devenir le plus grand joueur de l'histoire du football africain. Il effectue ses grands débuts professionnels à l'âge de 15 ans sous la vareuse du Sporting d'Anderlecht. Illettré, il s'engage avec un agent peu scrupuleux, Antonio Caliendo. Après trois saisons au Parc Astrid, Caliendo envoie son joueur, contre son gré, au PSV Eindhoven. Il le transfère ensuite à plusieurs reprises, soucieux de récupérer les 25 % de commission prévus au contrat : d'abord à Aston Villa, puis à Coventry et Venise. La carrière chaotique de Lamptey l'emmène ensuite en Argentine, puis en Turquie et en Arabie saoudite, en passant par le Portugal, l'Allemagne, la Chine, le Ghana et, finalement, l'Afrique du Sud où il met un terme à sa carrière de globe-trotter à l'âge de 33 ans.

Anderson

Anderson

© Belga/EPA

Considéré à ses débuts comme l'un des plus grands espoirs du football brésilien, Anderson fut formé au Gremio Porto Allegre, tout comme Ronaldinho, à qui il fut parfois comparé. En 2005, il remporta l'Adidas Golden Ball lors du Championnat du monde des moins de 17 ans. À la suite de cette compétition, il signa au FC Porto, où il joua deux saisons. Transféré à Manchester United à l'été 2007, il ne parvint jamais à véritablement s'imposer, malgré un Golden Boy Award récompensant le meilleur joueur de moins de 21 ans évoluant en Europe (2008). Prêté en janvier 2014 à la Fiorentina, il rentra dans son pays d'origine en février 2015. Il porte aujourd'hui les couleurs du Coritiba FC.

Kerlon

Kerlon

© Belga/EPA

Inventeur d'un geste technique baptisé « foquinha » ou « dribble de l'otarie », le milieu offensif brésilien fut très tôt convoité par les grands clubs européens. Hélas, du Cruzeiro à l'Inter Milan, en passant par Chievo Vérone et l'Ajax Amsterdam, le jeune prodige ne parvint jamais à faire décoller sa carrière, faute à des blessures à répétition. Passé par MYFC Fujieda, un club de troisième division japonaise, il est aujourd'hui sans employeur.

Adam Johnson

Adam Johnson

© Belga/EPA

Annoncé comme un joueur extrêmement prometteur, Adam Johnson débuta sa carrière à Middlesbrough et la poursuivit à Manchester City, avant d'intégrer l'équipe de Sunderland en 2014. C'est malheureusement là que s'acheva son parcours, à l'âge de 28 ans. Il fut en effet licencié avec effet immédiat après avoir avoué des relations sexuelles avec une jeune fille de 15 ans rencontrée sur Facebook. Reconnu coupable, il écopa d'une peine de 6 ans d'emprisonnement qu'il purge toujours actuellement.

Adel Taarabt

Adel Taarabt

© Belga/EPA

Lorsqu'il débarqua à Tottenham à l'âge de 18 ans, la carrière du milieu de terrain franco-marocain semblait toute tracée. Or, rien ne se passa comme prévu. N'arrivant pas à s'imposer en Premier League, il fut prêté en mars 2009 à Queens Park Rangers, où il fut définitivement transféré à l'issue de la saison 2009-2010. Élu en 2011 meilleur joueur de Championship, la deuxième division anglaise, la suite de sa carrière fut moins glorieuse. Après un bref passage par Fulham, l'AC Milan et Benfica, il cherche actuellement à se relancer à Gênes.

Jeffrén

Jeffrén

© Belga/EPA

Lorsque l'international vénézuélien Jeffrén quitta Eupen en juillet dernier pour rejoindre les rangs du Grasshoppers Zurich, tout le monde semblait avoir oublié qu'il était issu de la Masia, le centre de formation du FC Barcelone. L'un de ses plus hauts faits d'arme fut de marquer le cinquième et dernier but de la « manita » du Barça face au Real Madrid en novembre 2010. Transféré au Sporting Club de Portugal, puis au Real Valladolid, il atterrit à Eupen en 2015, où il fut très rarement titulaire.

Javier Portillo

Javier Portillo

© Belga/EPA

Formé au Real Madrid, Portillo n'a jamais pu s'imposer en équipe première chez les « Merengue ». Prêté à la Fiorentina et au Club de Bruges, il ne parvint jamais à confirmer son talent. Passé par les clubs espagnols de Gimnastic, Osasuna, Las Palmas et Hercules, il mit un terme définitif à sa carrière en 2015.

Top