Ces 11 footballeurs professionnels ont connu bien des déboires

Pour un footballeur, évoluer au plus haut niveau, c'est faire de sa passion son métier, tout en étant plus que confortablement rémunéré.
Ces 11 footballeurs professionnels ont connu bien des déboires

© Belga/EPA

Pour un footballeur, évoluer au plus haut niveau, c'est faire de sa passion son métier, tout en étant plus que confortablement rémunéré. Cependant, le chemin de la réussite est semé d'embûches et les sacrifices sont souvent au rendez-vous. Nous avons sélectionné 11 joueurs dont la carrière fut jalonnée d'obstacles en tout genre.

Barry Boubacar Copa

Barry Boubacar Copa

© Belga/EPA

Le populaire gardien du KSC Lokeren a quitté le « Daknam » à la fin de la saison 2016-2017, après dix années de bons et loyaux services. Lorsqu'il fit ses premiers pas dans le football, il était loin d'imaginer faire carrière comme gardien de but. En Côte d'Ivoire, il tenta à maintes reprises d'intégrer l'académie de Jean-Marc Guillou comme joueur de champ, mais en vain. À force de persévérance, il finit par être convoqué pour un essai au poste de gardien et réussit brillamment le test. Après un bref passage par le Stade Rennais, Copa atterrit au pays de Waes où il défendit successivement les filets de Beveren, puis de Lokeren.

Ethan Horvath

Ethan Horvath

© Belga/EPA

Remarqué très tôt dans son pays d'origine, les États-Unis, Ethan Horvath souhaitait tenter sa chance en Europe, dans l'espoir de faire décoller sa carrière. Mais le parcours européen du jeune gardien fut semé d'embûches. Ne parvenant pas à obtenir de permis de séjour, il dut effectuer d'incessants allers-retours entre l'Europe et les États-Unis. Ses parents, demeurés en Europe, parvinrent finalement à le faire venir en Norvège, avant d'être à leur tour obligés de rentrer aux States. Sous contrat avec le club norvégien de Molde FK, Horvath vient d'être transféré en Belgique et défendra la saison prochaine la cage du Club de Bruges.

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic

© Belga/EPA

Qui pourrait se douter que, sous ses dehors hâbleurs, le géant suédois cache des blessures indélébiles ? Né en 1981 à Malmö d'une mère croate et d'un père bosniaque, alcoolique de surcroît, « Ibra » traîne dans ses bagages une jeunesse extrêmement difficile. Inscrit dès l'âge de six ans dans différents clubs locaux, il a du mal à se faire accepter en raison, d'une part, de ses origines, mais également de son individualisme. À l'âge de quinze ans, il intègre le centre de formation du Malmö FF. Incertain sur son avenir, il est sur le point de quitter le monde du football mais son entraîneur le persuade de poursuivre sa carrière. On connaît la suite...

Andy Najar

Andy Najar

© Belga/EPA

Aujourd'hui, Andy Najar est l'un des piliers de la défense du Sporting d'Anderlecht. Promis à un bel avenir, le Hondurien a passé toute son enfance dans l'un des pays les plus pauvres d'Amérique latine. Soucieux d'offrir un avenir décent à leur famille, ses parents immigrèrent aux États-Unis. Un an plus tard, Andy, âgé de treize ans, effectua un périple de quinze jours par monts et par vaux en compagnie d'un guide, avant de rejoindre clandestinement ses parents sur le territoire américain et de pouvoir rêver à une vie meilleure.

Tailson

Tailson

© Belga/EPA

Arrivé à Lokeren en janvier 2004 avec des rêves footballistiques plein les yeux, le Brésilien n'avait qu'une idée en tête : sortir sa famille de la misère. Une famille qu'il ne parvint jamais à faire venir en Belgique et dont il fut contraint de se passer pendant son séjour dans notre pays. Après un passage sous la bannière du Lierse et de Mouscron, Tailson fut rattrapé par le mal du pays. De retour au Brésil, il évolua dans une flopée de clubs locaux et termina sa carrière à River Plate.

Lionel Messi

Lionel Messi

© Belga/EPA

En dépit de sa petite taille, Lionel Messi a séduit les dirigeants du FC Barcelone alors qu'il n'était âgé que de treize ans à peine. Éblouis par sa technique à nulle autre pareille, les Catalans décidèrent de le faire venir en Espagne, loin de sa famille et de ses amis, et de lui payer un traitement à base d'hormones de croissance. La suite, on la connaît : sous le maillot « Blaugrana », la « Pulga » est devenue l'un des meilleurs, si ce n'est LE meilleur footballeur de tous les temps.

Saul Niguez

Saul Niguez

© Belga/EPA

« Je risque ma vie pour réaliser mon rêve ». Ainsi s’exprime Saúl Ñíguez, un pion majeur du dispositif de l’Atlético Madrid. Le milieu de terrain colchonero, qui a par ailleurs fait l'objet d'un grave harcèlement chez les jeunes au Real Madrid, a subi voici quelques années une blessure potentiellement mortelle aux reins, laquelle le contraint à jouer avec un cathéter. Saúl Ñíguez doit, aujourd’hui encore, faire des analyses sanguines après chaque match et chaque entraînement.

Randall Leal

Randall Leal

© Belga/EPA

Le jeune Costaricien avait un rêve : faire une carrière au plus haut niveau européen. Et il était prêt à tous les sacrifices pour y parvenir. À l'âge de dix-huit ans, il quitta son pays natal et rejoignit l'Europe en quête d'un club prêt à lui faire confiance. Après que l'offre du Standard de Liège eut capoté, le milieu offensif saisit la main tendue par le FC Malines. Âgé de vingt ans, Leal fait actuellement ses classes « derrière les casernes » où il n'a pas encore complètement trouvé ses marques.

Khalilou Fadiga

Khalilou Fadiga

© Belga/EPA

Le milieu de terrain sénégalais s'illustra au FC Bruges puis, après un passage par l'AJ Auxerre, posa ses valises à l'Inter Milan. Pas pour longtemps hélas, les tests médicaux réalisés par le club italien ayant révélé une arythmie cardiaque jugée incompatible avec la compétition de haut niveau. Privé de terrain en Italie, Fadiga partit tenter sa chance en Premier League sous les couleurs de Bolton. Après qu'il eut été victime d'un malaise lors de l'échauffement avant un match de Coupe de la Ligue contre Tottenham, les médecins décidèrent de lui implanter un défibrillateur automatique. Cette intervention permit au Sénégalais de poursuivre sa carrière, notamment à La Gantoise et au Germinal Beerschot.

Anthony Van Loo

Anthony Van Loo

© Belga/EPA

Le talentueux défenseur était promis au plus bel avenir lorsque des problèmes cardiaques vinrent inopinément compromettre sa carrière. Souffrant d'arythmie cardiaque mais désireux de poursuivre son parcours à tout prix, le Roularien se fit implanter, en 2008, un défibrillateur à qui il doit d'ailleurs la vie. En 2009, lors d'une rencontre opposant Roulers à l'Antwerp, Van Loo s'écroula comme une masse. Pris de convulsions, il perdit connaissance et fut ranimé presque instantanément par son défibrillateur. Malgré ses ennuis de santé, le joueur évolue actuellement au KV Courtrai comme défenseur latéral droit.

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo

© Belga/EPA

À l'heure actuelle, le Portugais est, avec Lionel Messi, l'un des deux meilleurs footballeurs de la planète. Cependant, son ascension fut loin d'être un long fleuve tranquille. Élevé dans la pauvreté, il quitte sa famille et son île natale (Madère) pour aller tenter sa chance sur le continent. À onze ans, il est recruté par le Sporting Club du Portugal et intègre le célèbre centre de formation d'Alcochete. Souvent moqué pour son accent, il souffre en outre de tachycardie et doit être opéré du cœur à l'âge de quinze ans. La suite de son parcours est connue de tous.

Top