Les plus beaux buts inscrits par les Diables Rouges

La qualité des joueurs qui défendront nos couleurs en Russie augure de quelques buts de classe mondiale. Quoi qu'il en soit, nos compatriotes ont inscrit, par le passé, quelques buts mémorables, que ce soit durant les qualifications ou en phase finale. Petit florilège.
Les plus beaux buts inscrits par les Diables Rouges

© Photonews

Axel Witsel

Axel Witsel

© Photonews

Un véritable chef-d'œuvre ! Le 31 août 2017, les Diables Rouges pulvérisaient le « petit poucet » de Gibraltar sur le score implacable de 9 buts à 0. Un carton ponctué par une « bicyclette » de Witsel que n'aurait pas désavouée le maître du genre Cristiano Ronaldo. Cerise sur le gâteau : ce but fut inscrit face à ses ex-supporters dans son ancien fief de Sclessin.

Guillaume Gillet

Guillaume Gillet

© Photonews

S'il ne fait plus partie des plans du sélectionneur fédéral, le Liégeois fut l'un des joueurs phares de la campagne qualificative pour le Mondial 2014 au Brésil. Le 11 septembre 2012, la Belgique affrontait la Croatie dans un match décisif. Menés 0-1, les Diables Rouges égalisèrent grâce à une volée imparable de Gillet qui alla se loger dans la lucarne adverse, sans que le gardien croate puisse esquisser la moindre parade.

Romelu Lukaku

Romelu Lukaku

© Photonews

Le 11 octobre 2013, les Diables Rouges décrochaient leur ticket pour le Mondial 2014 au Brésil, douze ans après leur dernière participation à un tournoi majeur. Auteur d'un doublé pour sa première titularisation en équipe nationale, Romelu Lukaku, alors âgé de vingt ans, fut le véritable artisan de cette victoire. Deux buts de toute beauté alliant vitesse, puissance et virtuosité.

Vincent Kompany

Vincent Kompany

© Photonews

Il est rare qu'un défenseur central fasse preuve d'autant de maîtrise technique que « Vince The Prince ». Les qualités footballistiques de l'ex-Anderlechtois ne sont un secret pour personne. Pour preuve, ce but inscrit en match qualificatif contre l'Écosse le 16 octobre 2012. Réception du ballon dos au but, contrôle orienté, feinte de corps et tir croisé imparable.

Radja Nainggolan

Radja Nainggolan

© Photonews

Malgré un parcours sans faute lors de l'Euro 2016, « Ninja » n'a pas été retenu par Roberto Martínez pour le Mondial en Russie, au grand dam de ses nombreux fans. Lors du quart de finale de l'Euro 2016 contre le Pays de Galles, Radja ouvrit le score dès la treizième minute d'une frappe monstrueuse dans la lucarne. Un but d'anthologie qui n'a hélas pas permis d'éviter l'élimination, les Gallois ayant remporté le match 3 buts à 1.

Marc Wilmots

Marc Wilmots

© Photonews

Le prédécesseur de Roberto Martínez fut, en son temps, un pilier incontournable des Diables Rouges. Arborant le brassard de capitaine lors du Mondial 2002, Wilmots ouvrit le score contre le Japon grâce à un retourné acrobatique. Score final de la rencontre : 2 partout. À noter que, en tant que joueur, « Willie » a participé à quatre Coupes du monde (1990, 1994, 1998 et 2002).

Toby Alderweireld

Toby Alderweireld

© Photonews

Lorsque Toby Alderweireld marque, c'est généralement de la tête ou sur un tir à distance. Toutefois, l'Anversois possède un bagage technique digne des meilleurs. Pour preuve, cette spectaculaire aile de pigeon réalisée le 7 octobre 2016 lors d'un match qualificatif contre la Bosnie. Score final : 4-0 en faveur des Diables.

Dries Mertens

Dries Mertens

© Photonews

Le portier estonien Aksalu ne s'en est toujours pas remis ! Le 13 novembre 2016, la Belgique écrasait l'Estonie sur le score fleuve de huit buts à un. Élu « Devil of the match », Mertens réalisa un triplé, dont ce superbe lob parfaitement maîtrisé. Un véritable régal !

Alex Czerniatynski

Alex Czerniatynski

© Photonews

Ce jour où « Czernia » entrait dans l'histoire. Lors du Mondial 1982 en Espagne, la Belgique affronte la Hongrie en phase de poules. À moins d'un quart d'heure de la fin, les Diables sont menés 1-0. C'est le moment que choisit Jan Ceulemans pour se lancer dans une chevauchée fantastique de plus de cinquante mètres. Arrivé dans la surface de réparation adverse, il adresse un centre en retrait à Czerniatynski esseulé au point de penalty. Ce dernier crucifie le gardien hongrois d'un tir au ras du poteau. Un but qui permet aux Diables Rouges d'accéder pour la première fois de leur histoire au 2ème tour d'une grande compétition.

Michel De Wolf

Michel De Wolf

© Photonews

Il est plutôt rare qu'un défenseur inscrive un but d'une telle facture. 12 juin 1990 : la Belgique entame son Mondial contre la Corée du Sud. Peu après l'heure de jeu, Michel De Wolf décroche un obus de 25 mètres qui va se loger dans la lucarne du gardien sud-coréen. Il s'agit de l'unique but de l'arrière gauche en équipe nationale, mais QUEL BUT !

Johan Walem

Johan Walem

© Photonews

Coupe du monde 2002 : avec deux points à peine en deux matchs, les Belges doivent absolument gagner contre la Russie pour éviter une deuxième élimination consécutive en phase de groupe d'un Mondial. Fidèle à son surnom de « géomètre », Walem indique la voie à suivre d'un magistral coup franc qui termine sa course dans l'angle supérieur droit du but russe. Si la perfection n'est pas de ce monde, ce goal n'en est pas loin ! Grâce à sa victoire 3 buts à deux, la Belgique accède au tour suivant.



#REDTOGETHER est le mot d'ordre ! Pas de télévision dans les parages ? Regardez les Diables Rouges lors du Mondial 2018 en Russie avec l'app Proximus TV ! Le data est gratuit ! Cliquez ici pour plus d’info !

Top