One day, one goal: le jour où Lionel Messi a humilié Jérôme Boateng

Considéré par beaucoup comme le plus grand talent de toute l’histoire du football, l'Argentin Lionel Messi a une nouvelle fois fait étalage de son génie le 6 mai 2015. Ce soir-là, sa principale victime fut Jérôme Boateng, défenseur central du Bayern Munich.

© IMAGO

"Si Leo est en forme, il n’y a aucune défense qui puisse l’arrêter". De retour en terre catalane avec le Bayern Munich dans le cadre des demi-finales aller de la Ligue des champions 2014-2015, Pep Guardiola avait pourtant prévenu ses joueurs à la veille du match. Si l’ex-coach des Blaugrana connaissait la capacité de Lionel Messi à faire basculer un match, il ne se doutait sans doute pas de ce qui allait se passer dans ce choc entre deux titans du football européen.

Comme prévu, la rencontre est disputée. S’il se procure plusieurs occasions, le trident offensif catalan Messi-Suarez-Neymar bute sur un excellent Manuel Neuer. Les minutes s’égrènent et la frustration commence à gagner le Camp Nou. Mais comme souvent dans ces moments-là, Lionel Messi va sortir de sa boîte pour débloquer la situation alors qu'il reste un peu moins d'un quart d'heure à jouer. Servi par Dani Alves, le lutin argentin ouvre d'abord la marque d’une frappe sèche à l'entrée de la surface. Un beau but, mais il faudra encore attendre trois minutes pour assister au clou du spectacle.

Alors qu'il évolue sur le côté droit, Messi rentre dans le jeu et se présente devant Jérôme Boateng à l'entrée du rectangle. D’un double crochet extérieur-intérieur, l’Argentin efface le défenseur allemand qui, complètement mystifié, en perd l’équilibre et s’écroule sur la pelouse tel un boxeur vaincu par K.O. Messi, lui, poursuit sa course vers le but et trompe Neuer d’un subtil lob. En trois minutes, le quadruple Ballon d’Or vient de faire craquer l’ogre munichois. Le Camp Nou entier se lève alors pour acclamer son génie, dont le festival n’est pourtant pas encore fini. Dans les arrêts de jeu, il délivre une passe décisive pour Neymar qui scelle le score à 3-0, plaçant le Barça dans une position très confortable en vue du match retour.

En Allemagne, les Catalans subiront une courte défaite mais décrocheront leur ticket pour la finale à Berlin, où ils s'imposeront 3-1 contre la Juventus pour remporter la cinquième Coupe au grandes oreilles de leur histoire.

Les réseaux sociaux s'en donnent à coeur joie

Les réseaux sociaux s'en donnent à coeur joie

© IMAGO

Considéré à l'époque comme l’un des meilleurs défenseurs centraux du monde, Jérôme Boateng a confirmé malgré lui les propos de son entraîneur à la veille du match. Très vite, il devient la risée des réseaux sociaux qui s’emparent de la séquence pour la détourner à toutes les sauces.

Mais cinq ans plus tard, de l'eau a coulé sous les ponts et le défenseur prend les choses avec humour. Il y a quelques semaines, à l’occasion de l’anniversaire de ce but mémorable, il a posté sur Twitter une photo de son duel avec Messi accompagné de la légende suivante: "Et voilà, quelque chose pour rigoler en ces temps difficiles. Pendant ce temps, je vais chercher du popcorn... puis regarder la finale de la Coupe du monde 2014." Un clin d’oeil bien senti à la victoire de l'Allemagne de Jérôme Boateng contre... l'Argentine de Lionel Messi!

Fan de notre série? Jetez un oeil au superbe extérieur du pied de Thierry Henry contre le Sparta Prague.

Top
t