One day, one goal: le retourné de Mexès contre Anderlecht

Philippe Mexès n'oubliera pas de sitôt la soirée du 21 novembre 2012. En phase de poules de la Ligue des champions, le défenseur français a, en effet, inscrit le plus beau but de sa carrière face à Anderlecht.
One day, one goal: le retourné de Mexès contre Anderlecht

© Reuters

Nous sommes le 21 novembre 2012. Le Milan AC, mal en point en championnat, se déplace au Sporting d'Anderlecht dans le cadre de la 5e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Les Italiens peuvent assurer leur qualification pour le tour suivant à condition de l'emporter au stade Constant Vanden Stock. Les Bruxellois, cependant, ont les armes pour contrarier les Milanais avec des joueurs comme Lucas Biglia, Milan Jovanovic ou encore Dieumerci Mbokani.

Les deux équipes rejoignent les vestiaires à la fin de la première période sur un score de parité. Seulement, deux minutes après le repos, Stephan El Shaarawy donne l'avantage aux Milanais. À un peu plus de vingt minutes du terme, les Rossoneris tuent définitivement tout suspense. Bram Nuytinck est tout d'abord exclu en position de dernier homme. Ensuite, Milan aggrave la marque de la plus belle des manières. Servi sur coup franc, Philippe Mexès contrôle le cuir de la poitrine, dos au but, avant de tenter une bicyclette qui laisse de marbre Silvio Proto.

Le RSCA est K.O debout. Tom De Sutter parvient ensuite à réduire la marque à 1-2 mais Alexandre Pato fixe le score final à 1-3. Anderlecht termine cette saison de Ligue des champions à la quatrième place d'un groupe comprenant Malaga, l'AC Milan et le Zenit Saint-Pétersbourg.

Une fin de carrière prématurée

Une fin de carrière prématurée

© Reuters

Pour Mexès, alors âgé de 30 ans, l'aventure européenne avec l'AC Milan s'est terminée en 1/8e de finale face au FC Barcelone. Le défenseur a joué jusqu'en 2016 pour les Milanais avant de raccrocher ses crampons à l'âge de 34 ans.

Mexès s'est exprimé l'année dernière à propos de sa fin de carrière prématurée: "Je n'étais plus apte à jouer pour l'AC Milan. Mon genou me gênait et c'est pourquoi j'ai décidé d'arrêter. Je pensais pouvoir jouer à un bon niveau pendant encore deux ans, mais ce n'était plus le cas. J'aurais aimé terminer ma carrière à Auxerre (le club où il a percé, ndlr), mais ce n'était plus possible".

Toujours plus de buts ? Revivez le goal au second poteau (!) de Benjamin Pavard face à l'Argentine au Mondial 2018.

Profitez également ci-dessous du goal zlatanesque de Philippe Mexès face à Anderlecht:

Top
t