On this day: un triste anniversaire pour le drame du Heysel

Il y a exactement 35 ans, le 29 mai 1985, l'impensable s'est produit lors de la finale de la Coupe des clubs champions européens au stade du Heysel à Bruxelles entre Liverpool et la Juventus de Turin. Une tragédie qui aura en tout fait 39 morts et de nombreux blessés.
On this day: un triste anniversaire pour le drame du Heysel

© Belga

Cela devait être une fête du football. La finale de la Coupe des clubs champions européens oppose le 29 mai 1985 deux mastodontes du football mondial. Liverpool reste sur 4 succès lors des 8 dernières éditions. La Juventus, de son côté, compte dans ses rangs la plupart des joueurs italiens champions du monde en 1982 mais aussi le double et bientôt triple Ballon d'Or Michel Platini.

Le stade du Heysel avait été choisi pour accueillir la finale. Plus de 60 000 supporters se ruent dans l'antre pour assister à cet évènement planétaire. Bien que l'enceinte ait été largement rafistolée et embellie, les conditions de sécurité et de confort sont mauvaises. De surcroît, de nombreuses failles permettent à des milliers de fans sans billet de s'introduire dans le stade.

Un lourd bilan

Un lourd bilan

© Belga

En raison d'un problème d'organisation, les différents groupes de supporters se retrouvent les uns à côté des autres en tribunes. Des hooligans britanniques n'hésitent pas à provoquer les supporters italiens en leur jetant des objets. Bientôt, les Britanniques parviennent à envahir la tribune annexe et s'attaquent aux supporters italiens. Pris de panique, les Tifosis tentent de rejoindre l'autre extrémité de leur tribune mais ils sont rapidement pris dans une bousculade.

Les grilles de séparation et un muret ne résistent pas longtemps et s'effondrent. La construction vétuste du stade ne peut, en effet, pas faire face à la pression de la marée humaine. À partir de ce moment-là, de nombreux supporters sont piétinés par ceux qui tentent de rejoindre la pelouse pour y trouver de l'air. Le bilan est lourd: 39 morts et de nombreux blessés.

Des peines futiles

Des peines futiles

© Photonews

Entretemps, le coup d'envoi du match a évidemment été repoussé. Les joueurs dans les vestiaires sont informés du drame dans les tribunes, mais ne semblent pas se rendre compte de l'ampleur de la situation. Pour éviter de nouveaux débordements, les organisateurs jugent qu'il est nécessaire de disputer la finale. Pour l'histoire, la victoire est revenue à la Juventus grâce à un penalty inscrit par Michel Platini.

Quatre ans après les faits, la justice a rendu son verdict. Le Bourgmestre de Bruxelles et la direction de l''UEFA n'ont pas été inquiétés. D'autres n'ont pas obtenu cette clémence. Le secrétaire général de la Fédération belge de football, Albert Roosens, qui était responsable de l'organisation de la finale, a notamment été condamné à six mois de prison avec sursis et à 30 000 francs d'amende (744 euros). En outre, quatorze supporters britanniques ont été condamnés à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis et 60 000 francs belges d'amende (1487 euros). La Belgique, de son côté, a été interdite d'organiser des finales européennes pendant dix ans.

Jusqu'à sa modernisation qui a commencé en 1994, le stade du Heysel est resté une enceinte fantôme. Seul le Mémorial Van Damme faisait revivre l'arène une fois par an. On n'y jouait presque plus au football. Depuis 1995, notre temple national du football est connu sous le nom de Stade Roi Baudouin.

Vous souhaitez revivre d'autres évènements sportifs ? Lisez ici l'histoire de la fondation du Sporting d'Anderlecht.

Top
t