One day, one goal: Sergi Roberto met à terre le PSG

Il y a des buts qui ne sont pas forcément les plus esthétiques mais qui resteront, de par leur importance, à jamais dans les annales du ballon rond. Celui inscrit par Sergi Roberto avec le FC Barcelone face au Paris Saint-Germain en fait indubitablement partie.
One day, one goal: Sergi Roberto met à terre le PSG

© Imago

Nous sommes le 8 mai 2017. Le Paris Saint-Germain se présente au Camp Nou avec un avantage de quatre buts obtenu lors de la manche aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Ce soir-là, les Parisiens avaient surclassé leur adversaire et impressionné le monde entier. Pourtant, un sentiment indescriptible envahi tous les observateurs du ballon rond. Et si le FC Barcelone était capable d'une remontada ?

Le PSG rapidement étouffé

Le PSG rapidement étouffé

© Belga/AFP

Les Catalans le savaient: un exploit était envisageable à la seule condition de débuter la rencontre tambour battant. Et ce fut le cas ! Luis Suarez débloquait, en effet, le marquoir après seulement trois minutes de jeu. Le public espagnol n'attendait que ça pour pousser encore un peu plus son équipe.

Le FC Barcelone acculait alors le PSG dans sa propre surface. Les assauts catalans se multipliaient, forçant le pauvre Layvin Kurzawa à pousser le cuir au fond de ses propres filets à cinq minutes du repos.

Les troupes de Luis Enrique repartaient au combat dès l'entame de la seconde période. Lionel Messi rapprochait son équipe de toujours de l'exploit lorsqu'il triplait la mise sur penalty à la 50e minute. Seulement voilà, le PSG ne comptait pas laisser filer la qualification si facilement et réduisait la marque peu de temps après l'heure de jeu grâce au meilleur buteur de son histoire Edinson Cavani.

Neymar sur tous les fronts

Neymar sur tous les fronts

© Belga/AFP

Il fallait désormais 3 buts à Barcelone, en moins de 30 minutes, pour rejoindre les quarts de finale de la Coupe aux grandes oreilles. C'est à ce moment-là que le célèbre commentateur de Canal + Stéphane Guy à lâché sa célèbre phrase: "Paris c'est pas Gijòn, c'est pas Valladolid". L'exploit semblait, en effet, impensable tant l'effectif parisien était composé de stars expérimentées.

Mais, en face, le FC Barcelone comptait également des joueurs de classe mondiale. Neymar, qui a depuis changé de camp, fut l'artisan de la remontée fantastique des Catalans. À deux minutes de la fin du temps réglementaire, le Brésilien inscrivait tout d'abord un coup franc magnifique. Il ramenait ensuite ses coéquipiers à un but de la qualification sur penalty dès l'entame du temps additionnel.

Sergi Roberto rentre dans l'histoire

Sergi Roberto rentre dans l'histoire

© Imago

Plus les secondes avançaient et plus l'exploit semblait impensable. Mais, en même temps, il était à porter des Catalans qui héritaient d'un tout dernier coup franc dans les ultimes instants. Neymar voyait son centre être dans un premier temps repoussé par la défense. Le Brésilien récupérait cependant le cuir, éliminait Marco Verratti et, au moyen d'une louche fantastique, trouvait Sergi Roberto, isolé dans le rectangle, qui se détendait de tout son long pour pousser le ballon au fond des filets de l'infortuné Kevin Trapp. "Noooooooooooon", criait Paul Le Guen. Mais, il était trop tard: le PSG venait de subir une incroyable remontada.

Si le FC Barcelone sera éliminé dès le tour suivant par la Juventus de Turin, le PSG, lui tardera longtemps à se remettre de ce revers historique. Après deux éliminations consécutives au même stade de la compétition, les Parisiens parviendront finalement à se qualifier à nouveau pour les quarts de finale lors de l'édition 2019-2020 en venant à bout du Borussia Dortmund. L'histoire, impactée par la pandémie du nouveau coronavirus, ne nous dit pas encore si les hommes de la capitale ont vaincu le signe indien et sont capables d'aller jusqu'au bout.

Revivez l'incroyable remontada du FC Barcelone face au Paris Saint-Germain ci-dessous:


Top
t