Rester sans jouer à cause des blessures a été "pire que la torture" pour Kevin De Bruyne

© BELGA