Aperçu de la saison cycliste

Quels sont coureurs cyclistes qui vont animer le début de saison ? Nous vous présentons ici les principaux acteurs de la nouvelle saison cycliste.
Aperçu de la saison cycliste

© Photonews

Greg Van Avermaet

Greg Van Avermaet

© Photonews

Le champion olympique Greg Van Avermaet est encore et toujours le meilleur Belge si l'on se réfère au classement mondial. A l'issue d'une saison 2018 où il n'a point décroché de succès dans l'une des grandes classiques, le leader de la nouvelle équipe CCC veut à nouveau renouer avec la victoire et se rappeler au bon souvenir de 2017. Si la Team CCC n'est autre que l'ex-Team BMC, Van Avermaet a perdu de nombreux et solides coéquipiers en cours de route. Le but avoué de sa saison ? Lever les bras pour la première fois sur la ligne d'arrivée du Tour des Flandres !

Peter Sagan

Peter Sagan

© Photonews

Dépossédé en 2018 de son titre de champion du monde après trois ans de règne sans partage, Peter Sagan reste néanmoins LA star du peloton ! L'an passé, le Slovaque a remporté pour la première fois Paris-Roubaix et a décroché un troisième bouquet sur Gand-Wevelgem. Alors que son équipe n'a rien d'une foudre de guerre, le fantasque coureur slovaque figure chaque année parmi les meilleurs cyclistes de la planète. Et ce, peu importe le tracé. A la surprise générale, Peter Sagan a annoncé à plusieurs reprises cet hiver qu'il en avait marre du cyclisme et qu'il ne ferait pas long feu au sein du peloton. Mais cela ne veut en aucun cas dire qu'il se présentera amoindri ou démotivé au départ des courses !

Niki Terpstra

Niki Terpstra

© Photonews

Le coureur batave a quitté le giron de Patrick Lefevere après sept ans de bons et loyaux services pour rejoindre l'équipe française Direct Energie, en quête d'un nouveau challenge. Le vainqueur du Tour des Flandres 2018 avait également levé les bras l'an passé lors du GP de l'E3 à Harelbeke, il sera donc un homme à surveiller de près lors des classiques flandriennes. Mais il devra désormais composer sans l'aide d'une équipe habituée à dicter le tempo et mener la course...

Zdenek Stybar

Zdenek Stybar

© Photonews

Quick-Step-Floors a décroché pas moins de 73 succès l'an passé mais le nom de Zdenek Stybar ne figure pas au palmarès des lauréats. L'an passé, le coureur tchèque a régulièrement travaillé pour le compte de ses coéquipiers mais le départ de Terpstra a sensiblement modifié la donne. Et les résultats n'ont pas tardé à suivre : l'ex cyclo-crossman a en effet remporté une étape du Tour de l'Algarve fin février. Peut-être qu'il décrochera enfin cette année une classique de renom après avoir échoué à deux reprises à la deuxième place de Paris-Roubaix.

Yves Lampaert

Yves Lampaert

© Photonews

Le départ de Terpstra a également ouvert la porte à Yves Lampaert au sein de Deceuninck-Quick Step. Vêtu de son maillot de champion de Belgique, il sera l'un des leaders de sa formation cette saison. Après deux victoires consécutives sur le tracé d'A travers les Flandres et un magnifique championnat de Belgique, le jeune coureur belge est fin prêt pour les échéances à venir.

Michael Valgren Andersen

Michael Valgren Andersen

© Photonews

L'année 2018 a été couronnée de succès pour Michael Valgren Andersen : le coureur danois a en effet remporté le Circuit Het Nieuwsblad ainsi que l'Amstel Gold Race et terminé à la 4ème place du Tour des Flandres. Excusez du peu ! Le Scandinave a quitté Astana cet été pour rejoindre Dimension Data et continuer à surfer sur la vague du succès.

John Degenkolb

John Degenkolb

© Photonews

Trois ans après la collision frontale avec une voiture à l'entraînement en Espagne qui a failli signifier la fin de sa carrière, John Degenkolb espère démontrer qu'il n'a rien perdu de son talent. L'an passé, son début de saison avait été perturbé par la maladie et une chute mais le coureur allemand aimerait renouer avec le succès qui fut le sien en 2015 lorsqu'il s'imposa à Milan-San Remo et Paris-Roubaix. La saison à peine entamée, le sprinteur allemand a déjà goûté à la victoire en décrochant une étape du Tour de Provence et semble prêt pour les grandes manoeuvres au sein de Trek-Segafredo.

Tim Wellens

Tim Wellens

© Photonews

Du côté des Belges, on scrutera avec attention la prestation de Tim Wellens. Le leader de Lotto-Soudal est en forme, en témoignent les trois succès déjà enregistrés cette saison (dont deux étapes de la Ruta del Sol). Le cycliste belge a fait des classiques ardennaises son objectif de la saison et se présentera également au départ de Strade Bianche et de Tirreno-Adriatico. L'an passé, le Trudonnaire avait inscrit la Flèche brabançonne à son palmarès.

Alejandro Valverde

Alejandro Valverde

© Photonews

Malgré ses 39 ans, Alejandro Valverde est loin d'être fini. Le tout frais champion du monde a en effet déjà remporté son premier succès de la saison et sera à nouveau l'homme à battre lors des classiques ardennaises. Vêtu de sa tunique irisée, le coureur espagnol se présentera le 6 avril au départ du Tour des Flandres pour la première fois de sa carrière.

Fernando Gaviria

Fernando Gaviria

© Photonews

Outre Niki Terpstra, Deceuninck-Quick Step a également perdu une pièce maitresse en la personne de Fernando Gaviria. Le Colombien est désormais le coéquipier d'Alexander Kristoff au sein de l'équipe UAE Team Emirates. L'an passé, le coureur sud-américain avait dû laisser de côté la saison des classiques après une chute. Mais le natif de La Ceja semble très affûté cette saison, lui qui a déjà levé les bras à trois reprises à l'issue d'un sprint victorieux.

Les autres outsiders

Les autres outsiders

© Photonews

Les sprinteurs sont légion cette année au départ du Circuit Het Nieuwsblad. Outre Fernando Gaviria, Caleb Ewan sera l'un des principaux outsiders du peloton. Le cycliste australien remplace poste pour poste André Greipel au sein de Lotto-Soudal. Les Néerlandais Fabio Jakobsen et Dylan Groenewegen seront également des hommes à surveiller. Tout comme les usual suspects Marcel Kittel, Matteo Trentin, Arnaud Démare et Elia Viviani.

Les classiques flandriennes pourraient bien devenir le nouveau terrain de jeu de Bob Jungels (Deceuninck Quick-Step) qui a provisoirement délaissé les classiques wallonnes. Révélation du début de saison en 2018, le jeune Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo) espère que 2019 sera l'année de la confirmation. Son compatriote Soren Kragh Andersen (Sunweb) espère de son côté décrocher un succès de prestige cette saison. Les vieilles connaissances que sont Edvald Boasson Hagen, Alexander Kristoff, Ian Stannard, Luke Rowe, Michael Matthews et Sonny Colbrelli figurent également parmi les outsiders.

Alexey Lutsenko sera-t-il l'une des sensations des classiques ardennaises ? Vainqueur du classement final du Tour d'Oman, le Kazakh d'Astana respire en effet la confiance. Les autres outsiders tout désignés se nomment Julian Alaphilippe, vainqueur de la Flèche wallonne l'an passé, le tout-terrain Michal Kwiatkowski, Wout Poels et Daniel Martin.

Les coureurs de cyclo-cross

Les coureurs de cyclo-cross

© Photonews

Ils se partagent les succès sur les labourés mais Mathieu Van der Poel et Wout van Aert affichent également de solides ambitions sur la route. Cette année sera celle de la confirmation pour Wout Van Aert après une première incursion l'an passé et une place sur le podium lors de la Strade Bianche. Le jeune coureur a ainsi allégé sa saison de cyclo-cross afin d'être plus performant sur la route au sein de la formation batave Team Jumbo-Visma. Aux Pays-Bas, l'équipe est déjà surnommée The Wolfpack Light. Outre le sprinteur Groenewegen, elle est composée de Mike Teunissen, Taco van der Hoorn et Timo Roosen.

De son côté, Mathieu Van der Poel évolue au sein de Corendon-Circus mais la formation dirigée par Christophe Roodhooft dispose d'un effectif moindre que son rival belge. Ce qui ne devrait pas empêcher le fils d'Adrie Van der Poel et le petit-fils de Raymond Poulidor de tirer son épingle du jeu.

Les autres Belges

Les autres Belges

© Photonews

Agé de 36 ans, Philippe Gilbert rêve toujours d'accrocher une nouveau monument à son palmarès. Le champion du monde 2012 a en tout cas débuté sa saison de manière idéale en s'imposant lors de sa première course. Si elle a déjà remporté de jolis succès, la jeune génération belge composée de Jasper Stuyven, Oliver Naesen, Sep Vanmarcke et Tiesj Benoot attend encore la consécration. Un vide comblé cette année ?

Jürgen Roelandts et Jens Debusschere ont tous deux quitté leurs formations respectives et espèrent se montrer sous leurs nouvelles couleurs. Edward Theuns, Jasper De Buyst et Jens Keukeleire pourraient eux aussi créer l'exploit lors des classiques de début de saison. Quant à Dylan Teuns et Laurens De Plus, ils se réservent pour les classiques ardennaises.

Et enfin, les amateurs de cyclisme tiendront à l'oeil le jeune Jasper Philipsen. Le jeune coureur de 20 ans (UAE Team Emirates) a déjà remporté une étape au sprint du Tour Down Under mais il espère dans le futur être performant sur les classiques.

Vous ne voulez pas manquer une miette de la saison cycliste ? Découvrez le calendrier de la saison cycliste 2019

Top