Les légendes du cyclo-cross: coup de projecteur sur ces icônes des labourés

Le cyclo-cross est une discipline ancienne dont les premières compétitions remontent au début du XXe siècle. Le premier championnat du monde officiel, remporté par le Français Jean Robic, n'eut cependant lieu qu'en 1950 à Paris. Depuis, plusieurs générations de champions se sont succédé sur les circuits du monde entier. Coup de projecteur sur un certain nombre de ces icônes des labourés.
Les légendes du cyclo-cross: coup de projecteur sur ces icônes des labourés

© belga/20min.cz

André Dufraisse

André Dufraisse

© belga/20min.cz

Surnommé « Le Fausto Coppi des labours », André Dufraisse domina en son temps le cyclo-cross de la tête et des épaules. Né en 1926 dans le village de Silord, au nord de Limoges, Dufraisse prit place sur le podium du Championnat du monde de manière ininterrompue de 1951 à 1958. Quintuple Champion du monde de la discipline de 1954 à 1958, il remporta également sept fois le Championnat de France. Absent des podiums en 1959 et 1960, il fut médaillé de bronze aux Championnats du monde à trois reprises entre 1961 et 1963.

Erik De Vlaeminck

Erik De Vlaeminck

© belga/20min.cz

En 1966, Erik De Vlaeminck fut le premier cycliste belge à remporter le Championnat du monde de cyclo-cross. Notre compatriote Firmin Van Kerrebroeck était pourtant passé tout près de l'exploit en 1957, échouant de peu sur la deuxième marche du podium. Ce titre, conquis le 1er février 1966 à Beasain, en Espagne, fut le premier d'une longue série. L'aîné des frères De Vlaeminck (qui a également une étape du Tour de France à son actif) a en effet engrangé sept médailles d'or, ainsi que quatre titres de Champion de Belgique. Créé en 2000 et disputé sur le circuit de Terlaemen, à Heusden-Zolder, le GP Erik De Vlaeminck fut inscrit de manière récurrente au calendrier de la Coupe du Monde en 2008, en hommage au septuple champion du monde.

Albert Zweifel

Albert Zweifel

© belga/20min.cz

Il fut un temps où le cyclo-cross était sous hégémonie... suisse. Entre 1976 et 1979, le Suisse Albert Zweifel décrocha le titre suprême à quatre reprises, accompagné à chaque fois par un compatriote sur la deuxième marche du podium. En 1976, le podium fut même complètement helvète. En dépit de la suprématie exercée par Roland Liboton à partir de 1980, Zweifel revêtit un cinquième maillot arc-en-ciel en 1986. Il fut également sacré Champion de Suisse à neuf reprises.

Roland Liboton

Roland Liboton

© belga/20min.cz

Même Sven Nys n'est pas parvenu à effacer des tablettes le légendaire record du Louvaniste. Sacré Champion de Belgique dix fois consécutivement entre 1980 et 1989, Roland Liboton, pourtant dominateur dans sa discipline, ne remporta « que » quatre titres de Champion du monde (1980, 1982, 1983 et 1984), échouant de peu à la deuxième place en 1981. Par la suite, ses apparitions en haut de l'affiche se firent de plus en plus rares.

Danny De Bie

Danny De Bie

© belga/20min.cz

Une carrière marquée par une éclosion tardive. Resté longtemps dans les rangs amateurs, Danny dut attendre sa 27e année pour remporter une médaille d'argent lors du championnat du monde 1987. Il décida alors de tirer un trait sur la route pour se consacrer pleinement au cyclo-cross. Bien lui en prit puisqu'il décrocha l'or deux ans plus tard. Entre 1988 et 1994, il figura chaque année sur le podium du Championnat de Belgique, qu'il remporta à trois reprises (1990, 1991 et 1992).

Mario De Clercq

Mario De Clercq

© belga/20min.cz

Pour mystifier ses adversaires, le natif d'Audenarde était capable d'utiliser toutes les ficelles. Avec, à la clé, un palmarès impressionnant : trois titres de Champion du monde, deux de Champion de Belgique et un nombre de victoires incalculable. Hélas, sa carrière se termina moins bien qu'elle n'avait commencé. Convaincu de dopage, il fut condamné, en 2008, à dix mois de prison avec sursis.

Bart Wellens

Bart Wellens

© belga/20min.cz

Le grand concurrent de Sven Nys dans les catégories d'âge jeunes. Passé professionnel en 2000 après son titre mondial chez les moins de 23 ans, Bart Wellens connut deux saisons de rêve en 2003 et 2004 puisqu'il remporta en 24 mois tout ce dont rêve n'importe quel crossman un tant soit peu ambitieux : 2 Championnats du monde, mais aussi le Championnat de Belgique, la Coupe du monde, le Super Prestige et le Trophée Gazet Van Antwerpen. La suite ne fut pas du même tonneau, quoique ponctuée de quelques victoires de prestige, comme ce nouveau titre de champion de Belgique en 2007.

Erwin Vervecken

Erwin Vervecken

© belga/20min.cz

S'il ne possède pas le palmarès le plus prestigieux, le natif d'Herentals peut être qualifié de « champion du mois de janvier ». À son actif, tout de même, trois maillots arc-en-ciel et un titre de Champion de Belgique. Erwin Vervecken excellait sur les terrains sablonneux, ainsi que dans les compétitions nécessitant de courir énormément. Du haut de son 1 mètre 94, il était également un redoutable coureur de VTT, catégorie dans laquelle il revêtit notamment le maillot tricolore de Champion de Belgique.

Zdenek Štybar

Zdenek Štybar

© belga/20min.cz

Celui que Sven Nys désigne comme son plus grand rival détient, entre autres, six titres de Champion de République tchèque et trois maillots arc-en-ciel. Après son deuxième titre de Champion du monde, conquis en 2011, Štybar décida de délaisser le cyclo-cross au profit de la route. Ceci ne l'empêcha cependant pas de décrocher, en 2013, un sixième titre de Champion national et, en 2014, une troisième vareuse arc-en-ciel, malgré une préparation se résumant à sept cyclo-cross.

Sven Nys

Sven Nys

© belga/20min.cz

Pour terminer, un grand coup de chapeau à celui qui a largement contribué à promouvoir et à populariser le cyclo-cross. Pendant pratiquement vingt ans, le « cannibale de Baal » a régné en maître sur la discipline, totalisant plus de trois cents victoires toutes compétitions et catégories confondues. À coureur exceptionnel, palmarès exceptionnel : Sven Nys détient 7 Coupes du monde, 9 trophées GvA/BPost, 13 Superprestige et 9 titres de Champion de Belgique. Seul petit bémol : il n'a remporté le Championnat du monde « qu'à » deux reprises.



La Coupe du monde UCI et le Superprestige sont disponibles gratuitement pour tous les clients de Proximus TV via le canal 11. Ne manquez pas une seconde de course grâce au live streaming de www.proximus-sports.be !
 
En savoir plus sur l'offre sport de Proximus TV.

Top