Liège-Bastogne-Liège - Lotto-Soudal emmené par le trio Wellens-Vanendert-Benoot © BELGA

Tim Wellens, Jelle Vanendert et Tiesj Benoot emmèneront l'équipe Lotto-Soudal dimanche à Liège-Bastogne-Liège (WorldTour). Vanendert reste sur une belle 3e place mercredi à la Flèche Wallonne, où Tim Wellens a pris la 7e place.

"Liège-Bastogne-Liège est une de mes courses préférées, un monument dans mon propre pays et un parcours qui me convient", déclare Tim Wellens, récent vainqueur de la Flèche Brabançonne. "Je n'ai pas encore pu faire un top 10 ou un bon résultat à Liège. J'ai gagné la Flèche Brabançonne, mais ce n'est pas une course WorldTour", ajoute Wellens, qui n'est pas s, mais quand je me suis calmé, j'ai regardé la course de manière plus reposée. Je savais que j'avais des bonnes jambes mais j'ai un moment perdu la roue de Jelle Vanendert, ce qui m'a coûté un effort pour revenir devant. Un effort qui m'a peut-être privé d'un meilleur résultat. J'espérais faire mieux que cette 7e place. Mais en tant qu'équipe, nous ne pouvons pas nous plaindre avec une 3e et une 7e place".
"Je me suis moi-même un peu surpris mercredi", déclare de son côté Jelle Vanendert vendredi, à deux jours de La Doyenne, une course dont il s'est classé 10e en 2012. "J'avais déjà fait trois top 10 à la Flèche Wallonne, je savais donc que le final me convenait, mais j'ai été étonné par mon ascension du Mur de Huy. Je ne suis que quelques pour cents plus forts que les années précédentes".
Tiesj Benoot va disputer sa première Doyenne. "La distance et le type de côtes devraient me convenir", avance le vainqueur des Strade Bianche. "Je suis curieux de voir comment ça va se passer. Nous devons nous assurer d'avoir trois coureurs dans la finale. Les directeurs sportifs nous donneront nos rôles lors du meeting de samedi. Nous ne devons pas attendre l'arrivée à Ans. La Flèche a montré qu'une course dure nous convient. La course peut exploser plus tôt pour moi".