Viviani vainqueur au sprint, nouveau succès pour Quick-Step Floors aux Trois Jours de La Panne © BELGA

Elia Viviani (Quick-Step Floors) a décroché la victoire aux Trois Jours de la Panne (1.HC), mercredi après 202,4 kilomètres entre Bruges et La Panne. L'Italien a devancé, au sprint, l'Allemand Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) et le Belge Jasper Philipsen (Hagens Berman Axeon).

Auparavant étalés sur trois jours, les Trois Jours de la Panne étaient disputés, pour la première fois, en une seule et unique course. Quatre autres Belges terminent dans le top 10 avec Baptiste Planckaert (Katusha), 4e, Jens Debusschere (Lotto Soudal), 5e, Amaury Capiot (Sport Vlaanderen - Baloise), 6e, et Roy Jans (Cibel-Cebon), 7e.

L'échappée du jour, composée de six coureurs dont le Belge David Boucher (Tarteletto-Isorex), a compté jusqu'à près de 09:00 minutes d'avance. C'est sous l'impulsion de Quick-Step Floors et Lotto Soudal, deux des cinq équipes WorldTour présentes, que l'écart s'est réduit au fil de la course.

Les derniers fuyards ont finalement été attrapés à 4 kilomètres de l'arrivée. Le final, marqué par des portions exposées au vent, a vu de nombreuses bordures scinder le peloton.

C'est la formation Bora-hansgrohe, une autre équipe WorldTour, qui a pris les choses en main dans le final pour Ackermann, deuxième sur la ligne. Plus véloce, Viviani a décroché son 6e succès de la saison, le premier en Europe. Arrivé cet hiver en provenance du Team Sky, l'Italien avait déjà remporté une étape au Tour Down Under, deux succès et la victoire finale au Tour de Dubaï ainsi qu'un bouquet au Tour d'Abu Dhabi.

C'est aussi la 17e victoire de la saison pour la formation belge. Viviani, 29 ans, succède à son coéquipier Philippe Gilbert au palmarès de l'épreuve.

Jeudi, l'épreuve chez les dames, inscrite au calendrier WorldTour, reliera Bruges à La Panne sur 151,7 km.