La 'Primavera' marque les débuts du commissaire "Accompagnement/TV", le VAR du cyclisme © BELGA

Milan-Sanremo, le premier Monument de la saison cycliste, samedi, sera la première course à disposer d'un commissaire "Accompagnement/TV". Cette nouveauté a été adoptée début février par l'Union cycliste internationale (UCI). L'Italien Gianluca Crocetti, qui a été commissaire de course notamment lors des Jeux de Rio, les Mondiaux, le Tour ou encore le Giro, inaugurera cette nouvelle fonction. Le président du Collège des commissaires sera le Néerlandais Martijn Swinkels.

Le commissaire "Accompagnement/TV" apportera son soutien aux membres du Collège des commissaires présents sur le parcours. Il s'agit d'un commissaire supplémentaire dont la mission sera de suivre la course en direct au travers des différentes images TV disponibles. Comme l'assistant vidéo au football (VAR), il se placera dans un car régie et disposera de toutes les images fournies par la télévision. Il sera en contact permanent avec les autres commissaires et signalera en temps réel les éventuelles infractions constatées ou les comportements suspects comme un changement de vélo ou de roues "étranges" qui pourraient cacher un moteur électrique. Le commissaire "Accompagnement/TV" fait partie du Collège des commissaires, la décision finale reste entre les mains du président.

La demande pour une forme d'arbitrage vidéo est devenue plus pressante l'an dernier après que le champion du monde Peter Sagan a renversé Mark Cavendish dans un sprint massif sur le Tour de France. Le Slovaque avait été exclu du Tour.

Un commissaire "Accompagnement/TV" sera actif lors des trois grands tours, des cinq Monuments (Milan-Sanremo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et Tour de Lombardie) et du championnat du monde. Quatre juges ont été choisis par l'UCI pour cette mission.