Coupe du Monde 2018, le Groupe H: quatre équipes pour tous les possibles

La Pologne peut-elle renouer avec son glorieux passé? En 1974 et 1982, avec des joueurs de la trempe de Tomaszweski, Lato, Lubanski ou Boniek, les Polonais faisaient peur... Le Sénégal peut-il égaler son exploit de 2002 quand il s'était offert le scalp de la France? James Rodriguez, meilleur buteur du Mondial en 2014, peut-il emmener la Colombie vers les sommets? A moins que le Japon, toujours difficile à manœuvrer, ne tire les marrons du feu dans ce groupe très équilibré…
Coupe du Monde 2018, le Groupe H: quatre équipes pour tous les possibles

© -

Revivez la victoire-surprise du Sénégal contre la France en 2002 :



Groupe H: la bouteille à encre

Pologne, Sénégal, Colombie, Japon: les quatre pays aux prises dans ce Groupe H peuvent raisonnablement rêver de se qualifier pour le second tour. Sur base du classement FIFA*, la Pologne (10) et la Colombie (16) semblent devoir recueillir les faveurs des pronostics. Le Sénégal (28) est un peu plus loin, tandis que le Japon (60) n'est pas à prendre à la légère. C'est donc un peu la bouteille à encre dans cette poule, où tous rêvent d'accompagner la Colombie, que l'on voit mal se rater à ce niveau, en huitièmes. A noter que si les Diables se qualifient pour les huitièmes, ils joueront contre le premier ou le deuxième de ce Groupe H.

* classement FIFA au 17 mai

La Pologne, dernière chance pour une génération dorée

La Pologne, dernière chance pour une génération dorée

© -

 La Pologne en chiffres

Classement Fifa : 10
Nombre de participations : 6
Nombre de matches disputés : 31
Victoires : 15
Nuls : 5
Défaites : 11
Buts marqués : 44
Buts encaissés : 40
Meilleur résultat obtenu : troisièmes en 1974 et 1982

Comme la Belgique, la Pologne peut s'appuyer sur une génération dorée pour laquelle ce Mondial russe est une ultime chance de briller. Lors des deux précédentes Coupes du Monde, en 2010 et en 2014, les Polonais ne sont pas arrivés à sortir de leur groupe. Certes, ils ont atteint les quarts de finale lors de l'Euro 2016, une performance qu'ils aimeraient ré-éditer au niveau supérieur. Mais la Pologne débarque en Russie avec une des sélections les plus âgées, comptant des trentenaires comme Fabianski, Cionek, Piszczek ou Blaszczykowski. La star de la sélection, Robert Lewandowski, aura 30 ans en août. Le temps presse...

Comment ils se sont qualifiés
 
La Pologne s'est facilement qualifiée dans un groupe qui rassemblait le Danemark, le Montenegro, la Roumanie, l'Arménie et le Kazakhstan. Avec 25 points sur 30, les troupes de Nawalka n'ont connu qu'une défaite (4-0 au Danemark).

Les stars de la sélection : Robert Lewandowski, l'échassier buteur

Les stars de la sélection : Robert Lewandowski, l'échassier buteur

© -

Avec 52 buts inscrits sous le maillot national, Robert Lewandowski est le meilleur buteur de l'histoire de la sélection polonaise. L’attaquant du Bayern étant arrivé au cap de la trentaine, cette Coupe du Monde est pour lui une ultime occasion de briller au niveau planétaire. Lors des matches qualificatifs, il s'est montré très productif avec 16 réalisations. Personne n'a fait mieux pendant les qualifications en Europe. Revoir les 5 buts de Lewandowski en 9 minutes avec le Bayern en septembre 2015 :

Les stars de la sélection : Arkadiusz Milik, gare à la bête blessée

Les stars de la sélection : Arkadiusz Milik, gare à la bête blessée

© -

Aux côtés de Lewandowski, on retrouve Arkadiusz Milik à la pointe de l'attaque polonaise. Cet attaquant de 24 ans, qui évolue à Naples aux côtés Dries Mertens, pourrait éventuellement retrouver son équipier en huitièmes de finale. Mais, ces deux dernières saisons, il a été freiné par des blessures à répétition aux ligaments croisés. Il a relativement peu joué cette année et devrait donc arriver très frais à ce Mondial.

L'entraîneur : Adam Nawalka

L'entraîneur : Adam Nawalka

© -

A la tête de la sélection polonaise depuis octobre 2013, Adam Nawalka n'est pas un novice au plus haut niveau. Lors de l'Euro 2008, déjà, il était l'assistant de Leo Beenhakker. A l'Euro 2014, il avait même emmené les Polonais jusqu'en quarts de finale. En 1978, lors du Mondial argentin, il portait déjà le maillot de l'équipe nationale.

Le Sénégal rêve d'un deuxième exploit

Le Sénégal rêve d'un deuxième exploit

© -

Le Sénégal en chiffres

Classement Fifa : 28
Nombre de participations : 1
Nombre de matches disputés : 5
Victoires : 2
Nuls : 2
Défaites : 1
Buts marqués : 7
Buts encaissés : 6
Meilleur résultat obtenu : quarts de de finale en 2002

Le Sénégal n'en est qu'à sa deuxième participation à une phase finale de Coupe du Monde, mais si les Lions de la Teranga font aussi bien qu'en 2002, on peut s'attendre à du beau et grand spectacle. A l'époque, les Sénégalais avaient créé un électrochoc en gagnant leur tout premier match en Coupe du Monde face à la France, tenante du titre. Grâce à un but mythique de Pape Bouba Diop, le monde découvrait cette sélection, une nouvelle perle venue d'Afrique.

Comment ils se sont qualifiés

Les Sénégalais sont ressortis sans la moindre défaite d'un groupe où figuraient également le Burkina Faso, le Cap Vert et l'Afrique du Sud. Avec 14 points sur 18, les Lions ont fait la course en tête de bout en bout.

Revoir tous les buts du Sénégal lors de la campagne de qualification :

Les stars de la sélection : Sadio Mané, le ‘Ronaldinho' du Sénégal

Les stars de la sélection : Sadio Mané, le ‘Ronaldinho' du Sénégal

© -

A 26 ans, cet attaquant racé compte déjà 51 sélections au sein des Lions. En Russie, il espère effacer la déception de la finale de Champions League perdue avec son équipe de Liverpool. Depuis ses débuts comme international, en 2012, il n'a cessé de progresser vers les sommets en passant par Metz, Salzbourg et Southampton, avant de rejoindre les Reds pour 41 millions d'euros. Très doué et percutant, ce n'est pas pour rien que ses amis le surnomment ‘Ronaldinho' ...

Les stars de la sélection : Cheikhou Kouyaté, le plus belge des Sénégalais

Les stars de la sélection : Cheikhou Kouyaté, le plus belge des Sénégalais

© -

Voilà déjà quatre ans qu'il a quitté la Jupiler Pro League, mais le capitaine du Sénégal reste immensément populaire auprès des fans Anderlecht: à 28 ans, ce joueur polyvalent (défenseur, demi défensif, box to box) est passé par le FC Brussels et Courtrai avant de remporter quatre titres avec les Mauves entre 2008 et 2014. Aujourd'hui taulier indéboulonnable à West Ham le ‘Vieira' du Sénégal compte 46 sélections à son actif. Autre anderlechtois qui sera de la partie : Kara Mbodji.

L'entraîneur: Aliou Cissé

L'entraîneur: Aliou Cissé

© -

A 42 ans, il est en poste depuis mars 2015 et sait parfaitement comment on négocie une Coupe du Monde. Le sélectionneur des Lions de la Teranga était en effet le capitaine de son équipe en 2002, lorsque le Sénégal a atteint les quarts de finale du Mondial. Il aura donc la lourde tâche de faire mieux qu'il y a seize ans. Avec des joueurs comme Mané, Koulibaly (Naples) ou Gueye (Everton) et un groupe H très indécis, le Sénégal peut espérer atteindre les huitièmes de finale. Contre la Belgique?

La Colombie, un adversaire corsé !

La Colombie, un adversaire corsé !

© -

La Colombie en chiffres

Classement Fifa : 16
Nombre de participations : 5
Nombre de matches disputés : 18
Victoires : 7
Nuls : 2
Défaites : 9
Buts marqués : 23
Buts encaissés : 25
Meilleur résultat obtenu : quarts de de finale en 2014

Lors du Mondial 2014 au Brésil, la Colombie avait été une des grandes surprises du tournoi. Et James Rodriguez, LA révélation de la Coupe du Monde: meilleur buteur avec 6 réalisations, il avait ensuite obtenu un très médiatique transfert au Real Madrid. La Colombie est une formation difficile à manier et très expérimentée, avec de nombreux joueurs au-dessus des 50 caps comme David Ospina (Arsenal), Cristián Zapata (AC Milan), Juan Cuadrado (Juventus), James Rodríguez (Bayern) ou Radamel Falcao (Monaco). Izquierdo (Brighton) et Bacca (Villareal) ne sont pas des inconnus en Belgique.

Comment ils se sont qualifiés
 
Quatrièmes des éliminatoires de la zone Amérique du Sud, les Cafeteros ont validé le dernier billet disponible pour la Russie. Une qualification obtenue après un match nul contre le Pérou (1-1) qui a beaucoup fait parler de lui, éveillant des soupçons d'un éventuel arrangement entre les deux sélections. Si les hommes de José Pekerman ont été impériaux contre les petites nations, ils ont souffert contre l'Argentine (deux défaites), le Brésil (un nul, une défaite) ou encore l'Uruguay (un nul, une défaite).

Les stars de la sélection : James Rodríguez fait la pluie et le beau temps

Les stars de la sélection : James Rodríguez fait la pluie et le beau temps

© -

Avec 61 matches au compteur en sélection, James Rodriguez incarne tous les espoirs des 'Cafeteros' pour ce Mondial 2018. Meilleur buteur de la Coupe du Monde précédente, le numéro 10 de la Colombie s'est aguerri au Real Madrid et au Bayern. Prêté au club allemand l'été dernier, James a obtenu plus de temps de jeu. Un retour au premier plan à confirmer en Russie pour asseoir définitivement sa réputation internationale. Revoir le but de James Rodríguez lors du Mondial brésilien, élu but du tournoi et but de l'année en 2014 :

Les stars de la sélection : Radamel Falcao, le tigre rugit encore

Les stars de la sélection : Radamel Falcao, le tigre rugit encore

© -

Adulé à Porto et à l’Atlético Madrid, Radamel Falcao n'a pas vraiment convaincu en Premier League, que ce soit à Manchester United ou à Chelsea. Mais depuis qu'il joue à l'AS Monaco, il a retrouvé son efficacité. Absent du Mondial 2014 pour cause de blessure au genou, cette Coupe du Monde 2018 est, à 32 ans, sa dernière chance de briller au firmament du football mondial. El Tigre aimerait rugir encore...

L'entraîneur : José Pékerman

L'entraîneur : José Pékerman

© -

Nommé à la tête de la sélection en janvier 2012, José Pékerman n'est pas né de la dernière pluie. A 68 ans, le technicien argentin a déjà mené la sélection colombienne en quarts de finale lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil, avant d'échouer également à ce stade à la Copa America 2015. En Russie, l'entraîneur de 68 ans tentera de faire mieux et d'atteindre le dernier carré de la compétition.

Le Japon, un habitué du Mondial

Le Japon, un habitué du Mondial

© -

Le Japon en chiffres

Classement Fifa : 60
Nombre de participations : 5
Nombre de matches disputés : 17
Victoires : 4
Nuls : 4
Défaites : 9
Buts marqués : 14
Buts encaissés : 22
Meilleur résultat obtenu : huitièmes de finale en 2002 et 2010

Qualifiés pour la sixième fois d'affilée, les Japonais devront être costauds pour sortir d'un groupe relevé. Mais le limogeage houleux de Vahid Halilhodzic à deux mois du début de la compétition a fait naître le doute. Après 2002 et 2010, le Japon atteindra-t-il les huitièmes pour la troisième fois de son histoire? C'est ce qu'espère le nouveau sélectionneur Akira Nishino. Hiroki Sakai, Eiji Kawashima (une vieille connaissance), Keisuke Honda, Maya Yoshida ou Shinji Kagawa font déjà figure d'anciens dans cette équipe relativement jeune. Attention, en 2002 et en 2010, les Japonais avaient tiré leur épingle du jeu dans des groupes difficiles. En 2002, les Japonais avaient terminé premiers d'un groupe composé de la Belgique, la Russie et la Tunisie. En 2010, ils s'étaient qualifiés pour les huitièmes en se classant derrière les Pays-Bas mais devant le Danemark et le Cameroun.

Comment ils se sont qualifiés

Pour se qualifier pour la Russie, les Japonais ont fait un parcours sans faute lors des deux tours de qualification de la zone Asie. Huit matches, sept victoires et un nul pour le premier tour, achevé en tête devant la Syrie. Au tour suivant, les troupes d'Halilodzic sont sorties d'un groupe devant l'Arabie Saoudite, l'Australie, les Emirats Arabes Unis et la Thaïlande. Mission accomplie : meilleure attaque, meilleure défense et un nouveau billet en poche pour le Mondial.

Les stars de la sélection : Eiji Kawashima, du Lisp au Mondial

Les stars de la sélection : Eiji Kawashima, du Lisp au Mondial

© -

Le mythique gardien du Japon est bien connu des pelouses belges. Eiji Kawashima a joué entre 2010 et 2015 en Jupiler Pro League, d'abord au Lierse, puis au Standard. Après quelques péripéties, il a atterri au FC Metz, son club actuel. A 35 ans, il compte 82 sélections et a retrouvé sa place de titulaire sous Vahid Halilhodzic. Voir les images de Kawashima, du temps où il évoluait au Lierse!

Les stars de la sélection : Keisuke Honda, l'empereur

Les stars de la sélection : Keisuke Honda, l'empereur

© -

Même s'il a quitté le Milan AC l'été dernier pour jouer au Mexique, il reste un des piliers de la sélection. Keisuke Honda participe cet été à sa troisième Coupe du monde. En Russie, il devrait évoluer dans une position axiale, en meneur de jeu. Il ne manquera pas de rythme puisqu'il a réalisé une saison pleine dans le Championnat mexicain (32 matches, 10 buts, 7 passes décisives).

L'entraîneur: Akira Nishino

L'entraîneur: Akira Nishino

© -

Le Japon a préparé la dernière ligne droite avant la Coupe du Monde dans le chaos le plus total. Alors qu'il avait qualifié l'équipe, Halilhodzic a été remercié en avril dernier, à deux mois du coup d'envoi de la compétition. Son successeur se nomme Akira Nishino, un ancien international nippon, débarqué en catastrophe. Son mandat a débuté par deux défaites contre le Ghana et la Suisse lors des matches de préparation. Nishino arrive en Russie avec très peu de certitudes, même s'il est un des coaches les plus expérimentés du Japon.

Notre pronostic

Notre pronostic

© -

Bien malin qui pourrait prédire les deux qualifiés de ce groupe, où le classement sera probablement très serré. Malheur au vaincu de Pologne-Sénégal, le match d'ouverture dans ce groupe, qui jouera ensuite avec le couteau sous la gorge. Sans favori vraiment logique qui se dégage dans ce groupe H, on peut néanmoins miser sur l'expérience des Colombiens et la fougue sénégalaise. Deux adversaires potentiels des Diables en huitièmes.

Découvrez aussi :

Groupe A
Groupe B
Groupe C
Groupe D
Groupe F
Groupe G


#REDTOGETHER est le mot d'ordre ! Pas de télévision dans les parages ? Regardez les Diables Rouges lors du Mondial 2018 en Russie avec l'app Proximus TV ! Le data est gratuit ! Cliquez ici pour plus d’info !

Top