Coupe de Monde 2018, le Groupe A: Un ours russe, des Aigles Verts, des Pharaons et la Celeste

La Coupe du Monde de 2014 est depuis longtemps derrière nous. L’Allemagne se rend en Russie en tenante du titre. 31 challengers animés d’ambitions diverses l’attendent au tournant. Le nouveau champion du monde se trouve-t-il dans le groupe A ?

Coupe de Monde 2018, le Groupe A: Un ours russe, des Aigles Verts, des Pharaons et la Celeste

© -

Les huitièmes de finale pour la Russie?

Les huitièmes de finale pour la Russie?

© -

La Russie en chiffres

Classement FIFA: 66
Nombre de participations : 10
Nombre de matches disputés lors d’un Mondial : 36
Victoires: 14
Nuls: 8
Défaites: 14
Buts marqués: 58
Buts encaissés: 41
Meilleur résultat: quatrième(1966)

Le pays organisateur peut-il faire bonne figure?

 L’an dernier, la Russie avait remis une copie plutôt pâle lors de la Coupe des Confédérations. Lors de ce tournoi qui est considéré comme une répétition générale du Mondial, les Russes avaient terminé à la troisième place de leur groupe après avoir été battus par le Portugal et le Mexique. La Russie n’avait alors signé qu’une seule victoire : contre la Nouvelle-Zélande. Fin mars, l’équipe dirigée par Stanislav Cherchesov avait à nouveau subi deux douloureuses défaites contre le Brésil (0-3) et contre la France (1-3), deux des favoris pour le titre mondial, il est vrai. Depuis lors, les Russes sont-ils parvenus à combler l’écart qui les sépare du gratin du foot mondial?

Lors de la Coupe du Monde de 1966, l’Union Soviétique de l’époque s’était hissée jusqu’en demi-finale avant d’être battue par l’Allemagne (2-1). A trois reprises, les Soviétiques avaient atteint les quarts de finale du tournoi (1958, 1962 en 1970). Mais depuis la fin de l’Union Soviétique, les Russes ont perdu de leur lustre d’antan.

Néanmoins, il est rare que le pays organisateur ne passe pas le premier tour. Aussi, avec le soutien de 145 millions de Russes, les Smolov, Glouchakov & Co savent ce qu’il leur reste à faire…

 

Les stars de la sélection : Akinfeev, une star avec des tonnes d’expérience

Les stars de la sélection : Akinfeev, une star avec des tonnes d’expérience

© -

Le gardien du CSKA Moscou a un palmarès appréciable. Il apporte pas mal d’expérience à son équipe. Akinfeev compte plus d’une centaine de sélections et a gagné en 2005 la Coupe Uefa. Le gardien dont on loue le sang-froid est depuis sa jeunesse parfois comparé à Lev Yachine et à Rinat Dasaiev, les légendaires gardiens russes.  Il allie confiance, réflexes rapides, bon placement et dégagements d’une précision rare. Il a déjà participé quatre fois à l’Euro et compte aussi une participation à un Mondial à son actif. Akinfeev risque d’avoir un rôle majeur à jouer dans cette sélection russe, vu le nombre de ballons qu’il aura sans doute à négocier durant cette Coupe du Monde.

Regardez ici les plus beaux arrêts d’Akinfeev :

L’entraîneur : Stanislav Cherchesov

L’entraîneur : Stanislav Cherchesov

© -

Stanislav Cherchesov, ancien gardien et actuel sélectionneur russe, tient absolument à ce que son équipe survive à la phase des groupes. “Nous devons passer le premier tour. Nous voulons être un hôte digne de ce nom”. Malgré l’échec cuisant lors de la Coupe des Confédérations, Cherchesov espère une place en huitièmes de finale. Cherchesov avait succédé à Leonid Slutski qui lui-même avait repris les rênes de l’équipe après le limogeage de Fabio Capello suite à la debacle de la Russie au Mondial de 2014.

L’Arabie Saoudite mise sur son organisation

L’Arabie Saoudite mise sur son organisation

© -

L’Arabie Saoudite en chiffres

Classement FIFA: 67
Nombre de participations: 4
Nombre de matches joués: 13
Victoires: 2
Nuls: 2
Défaites: 9
Buts marqués: 9
Buts encaissés: 32
Meilleur résultat: huitième de finale

Les Faucons Verts participent déjà à leur cinquième Coupe du Monde. En 1994, l’Arabie Saoudite était même parvenue à survivre au premier tour. Pour répéter pareil exploit, elle devra disputer la deuxième place du groupe à l’Egypte et à la Russie, deux adversaires qui ne sont pas hors de portée des Saoudiens.

L’Arabie Saoudite détient un record singulier dans l’histoire de la Coupe du Monde. Le gardien Mohamed Al-Deayea est ainsi le gardien qui a encaissé le plus de buts lors des quatre Mondiaux auxquels il a participé (1994, 1998, 2002 en 2006). Toutefois, Al-Deayea, âgé aujourd’hui de 45 ans, n’a (heureusement) pas été sélectionné pour cette édition.

Comment se sont-ils qualifiés?

L’Arabie Saoudite a connu un parcours houleux sur le chemin de cette Coupe du Monde.  Trois sélectionneurs se sont ainsi succédés en l’espace de trois mois. Le Néerlandais Bert Van Marwijk a remis sa démission après la qualification de l’équipe en septembre 2017. Eduardo Bauza, son successeur, n’a tenu que deux mois et a finalement passé le flambeau à son compatriote Juan Antonio Pizzi qui coachera l’équipe en Russie.

Mais lors des échéances décisives, cette équipe répond présent. Ainsi, lors du dernier match de qualification de la zone asiatique, l’Arabie a battu le Japon (1-0), assurant ainsi aux Saoudiens la deuxième place du groupe devant l’Australie.

Les stars de la sélection : Mohammad 'MAX' Al-Sahlawi

Les stars de la sélection : Mohammad 'MAX' Al-Sahlawi

© -

Les buts de Mohammad Al-Sahlawi durant les qualifications ont fait battre les cœurs des supporters saoudiens. Il a secoué les filets adverses à 16 reprises. Seul le Polonais Robert Lewandowski a fait aussi bien.  

L’attaquant de 31 ans d’Al-Nasr a joué ainsi un grand rôle dans la qualification. Pour préparer cette Coupe du Monde, il s’est même entraîné pendant trois semaines avec Manchester United.

Voir quelques perles d’Al-Sahlawi :  

Les stars de la sélection : Osama Hawsawi, premier saoudien en Jupiler Pro League

Les stars de la sélection : Osama Hawsawi, premier saoudien en Jupiler Pro League

© -

Ce défenseur central avait joué à Al-Hilal sous la férule de Georges Leekens, puis d’Eric Gerets. Ce dernier en avait même fait son capitaine. Leekens et Gerets lui avaient manifestement recommandé la Belgique, car en avril 2012, Hawsawi s’était finalement décidé à signer un contrat à Anderlecht. Il était ainsi devenu le tout premier joueur saoudien de la Jupiler Pro League. Il n’en demeure pas moins que son passage à Bruxelles est à ranger dans la catégorie des flops. Hawsawi n’a quasiment pas joué et dès novembre, il est rentré au pays.

L’entraîneur : Juan Antonio Pizzi

L’entraîneur : Juan Antonio Pizzi

© -

Après avoir gagné la Copa America en 2016 avec le Chili, Pizzi a cependant reçu son C4 du pays andin après avoir échoué à le qualifier pour la Coupe du Monde. L’Arabie Saoudite a proposé alors à l’Argentin un fameux défi.  "Nous jouons toujours avec le même système de jeu, sans tenir compte de l’adversaire. Nous le maîtrisons bien, nous avons les atouts pour y parvenir. Nous voulons avoir le ballon et menons un pressing haut” déclare Pizzi non sans ambition.

L’Egypte, tous les espoirs sur l’ … épaule de Salah

L’Egypte, tous les espoirs sur l’ … épaule de Salah

© -

L’Egypte en chiffres

Classement FIFA: 46
Nombre de participations: 2
Nombre de matches joués: 4
Victoire: 0
Nuls: 2
Défaites: 2
Buts marqués: 3
Buts encaissés: 6
Meilleur résultat: phase de groupes en 1990

Avec un joueur de classe mondiale comme Mohamed Salah et une organisation disciplinée, les Pharaons visent une place en huitièmes de finale.

L’Egypte est le pays africain qui a gagné le plus grand nombre de CAN, mais n’a connu pourtant que deux participations à la Coupe du Monde (en 1934 et en 1990).

Néanmoins, les Egyptiens nourrissent cette fois de grands espoirs car avec Mohamed Salah, ils ont à nouveau un joueur de classe mondiale dans leurs rangs.

Comment se sont-ils qualifiés?

Les supporters égyptiens ont dû attendre 28 ans pour une nouvelle participation à la phase finale d’une Coupe du Monde. Et c’est évidemment Mohamed Salah qui a inscrit le penalty décisif dans les arrêts de jeu lors du match capital contre le Congo.

Les stars de la sélection : Mohamed Salah, voleur de buts et magicien de l’assist

Les stars de la sélection : Mohamed Salah, voleur de buts et magicien de l’assist

© -

Le 26 mai, l’international égyptien s’est luxé l’épaule lors de la finale perdue de la Ligue des Champions contre le Real. Après avoir été violemment plaqué au sol par Sergio Ramos, Salah est mal retombé. Tous les Egyptiens retiennent leur souffle. Leur idole va-t-elle manquer la Coupe du Monde?


Mais trois jours plus tard, l’attaquant de Liverpool a tenu à rassurer tous les supporters en déclarant qu’en principe il serait rétabli pour la Coupe du Monde. Salah a déjà joué 57 matches sous le maillot de l’Egypte et a planté 33 buts. L’ailier droit a la ferme intention de doper ses stats en Russie.

Les stars de la sélection : Ahmed Hegazy, le verrou d’Al-Ahly

Les stars de la sélection : Ahmed Hegazy, le verrou d’Al-Ahly

© -

Ahmed Hegazy (27) est un maillon indispensable de la machine qu’Hector Cuper, le sélectionneur, a mise en place. Hegazy a apporté de la stabilité à la défense des Pharaons.

Après une belle période à Al-Ahly et un passage raté en Italie, le grand défenseur central (193 cm) a, après un prêt convaincant, obtenu son transfert définitif à West Bromwich Albion.

L’entraîneur : Hector Cuper

L’entraîneur : Hector Cuper

© -

L’Argentin Hector Cuper (62) revit au gouvernail de l’équipe égyptienne. “Je retire beaucoup de satisfactions de ce groupe de joueurs qui sont tous caractérisés par la modestie. C’est devenu très rare dans le football contemporain qui est dominé par les stars et les egos. Ici, je me sens à nouveau entraîneur de football” s’est réjoui Cuper.

Cuper a réussi là où des techniciens comme Ruud Krol, Marco Tardelli et Bob Bradley ont échoué. Il applique des principes simples, mais solides. Il est retourné à l’essentiel, il a construit la défense pas à pas et opte pour l’efficacité plutôt que pour le spectacle. Cette recette peut-elle aider l’Egypte à signer un beau parcours lors de la Coupe du Monde en Russie?  

L’Uruguay: la phase de groupe, une formalité?

L’Uruguay: la phase de groupe, une formalité?

© -

L’Uruguay en chiffres

Classement FIFA: 17
Nombre de participations: 12
Nombre de matches: 52
Victoires: 21
Nuls: 12
Défaites: 19
Buts marqués: 82
Buts encaissés: 72
Meilleur résultat: titre mondial en 1930 et en 1950

Depuis des décennies, l’Uruguay, double championne du monde, repense avec nostalgie à ses heures de gloire de 1930 et de 1950. En 2010, la Celeste n’avait pas été loin de renouer avec les succès d’antan, mais son aventure s’est finalement terminée au stade des demi-finales.

Huit ans plus tard, le coach Tabarez ne vise rien de moins que le titre … mondial ! Réaliste ? Ce stratège peut compter sur un noyau en béton avec des machines à empiler les buts comme Suarez et Cavani. Ces deux buteurs incomparables peuvent faire basculer les matches les plus difficiles. Avec le capitaine Diego Godin et Jose Maria Gimenez, deux joueurs de l’Atletico, et avec le concours du gardien Fernando Muslera, l’objectif audacieux de Tabarez n’a finalement rien d’insensé.

Comment se sont-ils qualifiés?

L’Uruguay a terminé à la deuxième place des éliminatoires sud-américaines, loin derrière le Brésil, leader autoritaire, mais devant l’Argentine et la Colombie!

Les stars de la sélection : La faim de Luis Suarez

Les stars de la sélection : La faim de Luis Suarez

© -

Luis Suarez, l’attaquant du FC Barcelone, est particulièrement motivé pour ce qui pourrait être à 31 ans sa dernière Coupe du Monde.

En principe, Suarez dépassera lors de la phase des groupes le cap des 100 sélections. Avec un but tous les deux matches, il a indéniablement marqué de son empreinte l’histoire récente de la Celeste. Sa soif insatiable de buts et sa pugnacité de tous les instants devraient à nouveau amener l’Uruguay à jouer un rôle en vue lors de cette Coupe du Monde. Mais n’oublions pas Edinson Cavani, son compère en attaque.

Edinson Cavani, grinta et collectif

Edinson Cavani, grinta et collectif

© -

Cavani porte fièrement et avec succès le maillot de l’équipe nationale depuis plus de dix ans. El Matador est le meilleur attaquant de l’histoire du PSG. Ses stats hallucinantes lui confèrent énormément de confiance avant l’entame de cette Coupe du Monde. Avec 10 buts en 15 matches de qualification pour le Mondial, il a assurément déjà annoncé la couleur.  

Avec sa grinta et son éthique de bosseur, Edi qui est particulièrement bien vu dans le groupe de Tabarez, peut avec la complicité de Suarez (ils sont nés tous deux à Salto) mener l’Uruguay très loin dans ce mondial 2018.

Cavani au canon, ça s’apprécie…

L’entraîneur : Oscar Tabarez

L’entraîneur : Oscar Tabarez

© -

Oscar Tabarez était déjà présent à la Coupe du Monde de … 1990! Ce sélectionneur âgé de 71 ans a qualifié pour la quatrième fois déjà l’Uruguay pour une phase finale de la Coupe du Monde. Il est à la tête de la Celeste sans interruption depuis 2006. Sous sa férule, le football uruguayen a connu deux années fastes avec une demi-finale de Coupe du Monde en 2010 et une Copa America en 2011. Rééditera-t-il ces exploits pour mener l’Uruguay (pays de 3 millions d’habitants!!!) sur le toit du monde?

Notre pronostic

Notre pronostic

© -

L’Uruguay devrait à coup sûr se qualifier pour le tour suivant. L’équipe de Suarez and Co a les qualités pour viser une demi-finale. Avec une défense qui peut fermer le jeu en perte de balle et des attaquants qui sur un coup de patte génial peuvent faire basculer à tout moment une rencontre, il est clair que la Celeste est indéniablement un candidat au dernier carré.

L’équipe russe devra sortir d’une certaine passivité pour s’assurer de sortir vivante de ce premier tour. Cel ane sera sûrement pas une promenade de santé car l’Egypte et l’Arabie Saoudite visent, elles aussi, la deuxième place du groupe. Verdict, puisqu’il faut bien se jeter à l’eau : l’Uruguay première du groupe devant… l’Egypte !

Lire aussi : Coupe du Monde 2018, le Groupe G à la loupe : 23 diables, trois lions et un Petit Poucet



Groupe B
Groupe C
Groupe D
Groupe E
Groupe F
Groupe G

Groupe H


#REDTOGETHER est le mot d'ordre ! Pas de télévision dans les parages ? Regardez les Diables Rouges lors du Mondial 2018 en Russie avec l'app Proximus TV ! Le data est gratuit ! Cliquez ici pour plus d’info !

Top