C’est sur ces défenseurs que reposeront les espoirs des Diables en Russie

Avec Kompany, Vermaelen, Vertonghen et Alderweireld, les Diables Rouges comptent des défenseurs de classe mondiale dans l’équipe. Mais ils ne sont pas les seuls dans l’effectif. Présentation des défenseurs belges sélectionnés…

C’est sur ces défenseurs que reposeront les espoirs des Diables en Russie

© Photonews

Jan VERTONGHEN

Jan VERTONGHEN

© Photonews

Né le 24 avril 1987 à Saint-Nicolas
Club actuel : Tottenham Hotspur FC
Anciens clubs : Ajax Amsterdam, RKC Waalwijk
Nombre de sélections : 103
Nombre de titularisations : 99

Anecdotes - bon à savoir

Après des débuts au poste d’arrière latéral gauche, Vertonghen monte d’un cran sous le maillot de l’Ajax Amsterdam et des Diables Rouges, pour occuper un poste dans l’entrejeu. Mais en définitive, c’est en défense centrale qu’il s’exprime le mieux.
Cette saison, le natif de Saint-Nicolas fut, après le gardien Hugo Lloris, le deuxième joueur de Tottenham à atteindre le cap des 250 apparitions sous le maillot des «?Spurs?».

En 2007, René Vandereycken est le premier sélectionneur fédéral à intégrer Jan Vertonghen dans le noyau des Diables Rouges. Le jour où la sélection est rendue publique, un journaliste francophone demande à un collègue néerlandophone : «?Mais qui est donc ce Vertonghen???» Pratiquement inconnu, ce dernier évolue à l’époque au RKC Waalwijk. Ce manque de notoriété n’empêche pas le coach de donner sa chance au jeune joueur, ce dont notre équipe nationale n’a eu qu’à se féliciter.

Vidéo

But en or contre la Grèce le 3 septembre 2017 :

Toby ALDERWEIRELD

Toby ALDERWEIRELD

© Photonews

Né le 2 mars 1989 à Wilrijk
Club actuel : Tottenham Hotspur FC
Anciens clubs : Ajax Amsterdam, Atlético Madrid, Southampton FC
Nombre de sélections : 83
Nombre de titularisations : 74

Anecdotes – bon à savoir

Considéré comme l’un des meilleurs défenseurs au monde, Toby Alderweireld a connu une saison pour le moins compliquée. Outre une blessure à la cuisse qui l’a tenu éloigné des terrains de novembre 2017 à avril 2018, Toby n’est toujours pas fixé quant à son avenir. Les négociations avec Tottenham en vue d’une prolongation de son contrat sont en effet au point mort, la direction des «?Spurs?» refusant de se plier aux exigences financières du joueur. Quoi qu’il en soit, ces déboires n’ont pas empêché Roberto Martínez de renouveler sa confiance à l’Anversois qui travaille dur pour revenir à son meilleur niveau.

Lorsque les parents de Toby Alderweireld rendent visite à leur fils en Angleterre, ils ne manquent jamais de lui apporter… de la viande hachée. Toby est en effet incapable de se passer de viande d’origine belge, qu’il utilise dans la préparation de la sauce bolognaise. Le cuisinier de l’équipe nationale a intérêt à en prévoir en suffisance…

Vidéo

Le coup de tête idéal :

Vincent KOMPANY

Vincent KOMPANY

© Photonews

Né le 10 avril 1986 à Uccle
Club actuel : Manchester City FC
Anciens clubs : RSC Anderlecht, Hamburg SV
Nombre de sélections : 77
Nombre de titularisations : 76

Anecdotes - bon à savoir

Le 9 août 2003, les supporters du Sporting d’Anderlecht découvrent un nouveau défenseur central : Vincent Kompany. Il n’a alors que dix-sept ans, une tête bien pleine et une brillante carrière devant lui.

«?Soulier d’Or?» en 2004, il quitte le championnat belge en juin 2006 pour rejoindre les rangs du Hambourg SV, où il connaît deux saisons difficiles. En août 2008, il signe à Manchester City et devient rapidement une pièce maîtresse du onze de base des «?Sky Blues?». Considéré comme l’un des meilleurs défenseurs centraux au monde, il garde toute la confiance du sélectionneur national, et ce en dépit d’un parcours jalonné de blessures à répétition.

En mai 2008, l’équipe «?Espoirs?», dont fait alors partie Vincent Kompany, se trouve en stage à Malte en vue de préparer les JO de Pékin. À l’issue d’un entraînement, le bus des «?Diablotins?» s’est trouvé bloqué sur un parking, sans possibilité de bouger. En désespoir de cause, les joueurs sont descendus du bus pour le déplacer eux-mêmes…

Vidéo

Retour sur son magnifique but inscrit face à l’Écosse le 16/10/2012 (5 min 20 s) :

Thomas VERMAELEN

Thomas VERMAELEN

© Photonews

Né le 14 novembre 1985 à Kapellen
Club actuel : FC Barcelone
Anciens clubs : Ajax Amsterdam, RKC Waalwijk, Arsenal FC, AS Roma
Nombre de sélections : 78
Nombre de titularisations : 66

Anecdotes - bon à savoir

Ces dernières saisons, Thomas Vermaelen a davantage fréquenté l’infirmerie ou le banc de touche que foulé le rectangle vert. Durant la seconde moitié de la saison, il a cependant profité de quelques absences au sein de la défense de Barcelone pour retrouver du temps de jeu. Et il s’est montré à son avantage dans un domaine en particulier. Il est en effet le joueur de Barcelone possédant le meilleur pourcentage de passes réussies (toutes compétitions confondues). Il présente un ratio de 92,5 % et devance Sergio Busquets et Samuel Umtiti, crédités de 91,3 %. Voilà qui est de bon augure pour le Mondial.

Vidéo

«?Verminator?» dans ses œuvres :

Thomas MEUNIER

Thomas MEUNIER

© Photonews

Né le 12 septembre 1991 à Saint-Ode
Club actuel : Paris Saint-Germain
Anciens clubs : Royal Excelsior Virton, Club Bruges
Nombre de sélections : 25
Nombre de titularisations : 22

Anecdotes – bon à savoir

Désormais incontournable au sein de l’équipe des Diables, Thomas Meunier est un ancien attaquant reconverti en latéral droit depuis son passage par le Club de Bruges. Aujourd’hui, il défend brillamment les couleurs du PSG.

Meunier s’est récemment retrouvé au centre d’une polémique après avoir liké sur Twitter un supporter marseillais lors de la rencontre d’Europa League opposant l’OM à Salzbourg. Ce tweet a provoqué la colère du « Collectif Ultra Paris », d’autant que, dans un premier temps, Meunier refusa de faire amende honorable. Une rencontre entre notre compatriote et les porte-parole des supporters parisiens a heureusement permis d’apaiser les tensions.

Vidéo

Grâce à ses qualités offensives, Thomas Meunier est devenu un pion majeur de notre équipe nationale. Il possède en effet un sens inné du but et marque avec une facilité déconcertante.  

Dedryck BOYATA

Dedryck BOYATA

© Photonews

Né le 28 novembre 1990 à Uccle
Club actuel : Celtic FC
Anciens clubs : Manchester City, Bolton Wanderers, FC Twente
Nombre de sélections : 14
Nombre de titularisations : 4

Anecdotes – Bon à savoir

Profitant des blessures conjuguées de Vincent Kompany, Toby Alderweireld et Jan Vertonghen, Dedryck Boyata a fêté sa première titularisation en équipe nationale le 10 novembre, lors du match amical contre le Mexique. Formant un trio inédit avec Thomas Vermaelen et Laurent Ciman, Boyata a pratiquement livré un match parfait. Il n’a pas commis la moindre faute et a remporté tous ses duels. En tant que défenseur central, il a parfaitement maîtrisé son rôle de premier relanceur avec 87 % de passes réussies.

En novembre 2016, Boyata faisait son retour à la compétition sous le maillot du Celtic Glasgow après une longue absence due à une blessure à la cuisse. Malheureusement, après avoir perdu une nouvelle fois sa place dans le onze de base, tout le monde craignait pour son avenir. Un soir, à une heure relativement avancée, Brendan Rodgers, le coach du Celtic, se trouve au centre d’entraînement lorsqu’il entend du bruit en provenance de la salle de fitness. C’est Dedryck Boyata qui s’entraîne ferme. Impressionné, Rodgers réintégré son poulain dans l’équipe de base, une réintégration qui permet à Boyata de voir la fin du tunnel.

Vidéo

Quand le défenseur passe à l’offensive :

Laurent CIMAN

Laurent CIMAN

© Photonews

Né le 5 août 1985 à Farciennes
Club actuel : Los Angeles FC
Anciens clubs : RSC Charleroi, Club Bruges, KV Courtrai, Standard de Liège, Impact de Montréal
Nombre de sélections : 65
Nombre de titularisations : 19

Anecdotes – bon à savoir

Laurent Ciman est un Diable Rouge à part entière. Dans un entretien accordé à son club actuel, le Los Angeles FC, il a exprimé sa satisfaction de faire partie de la sélection de Roberto Martínez. «?J’espère que j’irai à la Coupe du monde. Je suis très heureux et très fier de porter à chaque fois le maillot de l’équipe nationale. Pour moi, la Coupe du monde est la plus belle des compétitions. Nous avons la pression, mais nous saurons la gérer. Je pense que nous sommes capables d’aller le plus loin possible avec la Belgique.?»

Si Laurent Ciman a quitté ses attaches belges pour rejoindre l’Impact Montréal en janvier 2015, c’est pour que sa fille Nina, atteinte d’autisme, puisse bénéficier d’un encadrement mieux adapté à son état. Une belle preuve d’amour de Laurent à sa fille.

Vidéo

Une bicyclette réalisée à l’entraînement que n’aurait pas désavouée Cristiano Ronaldo :

Leander DENDONCKER

Leander DENDONCKER

© Photonews

Né le 15 avril 1995 à Passendale
Club actuel : RSC Anderlecht
Ancien club : KSV Roeselaere
Nombre de sélections : 15
Nombre de titularisations : 4

Anecdotes – bon à savoir

Auteur d’une saison en demi-teinte avec Anderlecht, Leander Dendoncker est néanmoins repris dans la liste des 28 joueurs de Roberto Martínez. Pour la Coupe du monde en Russie, le jeune Anderlechtois sait qu’il peut compter sur sa polyvalence. «?J’ai cet avantage de pouvoir jouer à plusieurs positions. Je préfère évoluer au milieu de terrain, mais je sais aussi jouer en défense. Selon moi, je suis meilleur au milieu, mais certains me voient plus comme un défenseur.?» Roberto Martínez apprécie le caractère affiché par le natif de Passendale. «?Il a connu une saison difficile, mais n’a jamais baissé les bras. Je crois en ses capacités. Il aime la compétition. Il a prouvé qu’il avait du caractère et qu’il était très mature?» a indiqué le coach fédéral.

Lors de sa première titularisation en équipe nationale contre l’Estonie, Dendoncker se sentait «?plus fébrile que d’habitude?». «?Peut-être était-ce dû au fait que je devais occuper un poste qui ne m’était pas familier. Ou peut-être était-ce le fait des circonstances. Nous devions jouer devant quelque 40 000 personnes et l’enjeu était de taille?». Pendant l’échauffement, ses coéquipiers sont venus l’encourager tour à tour. «?Joue comme à l’entraînement et tout se passera bien?», telles furent les paroles d’Eden Hazard.

Vidéo

L’aftermovie du premier match de Leander Dendoncker sous la vareuse des Diables :



À lire aussi :
 
On compte sur eux pour nous mener jusqu’en finale du Mondial
 
Les hommes forts du milieu du terrain des Diables en Russie
 
Les derniers remparts des Diables en Russie
 
Ils veillent sur nos Diables en Russie

#REDTOGETHER est le mot d'ordre ! Pas de télévision dans les parages ? Regardez les Diables Rouges lors du Mondial 2018 en Russie avec l'app Proximus TV ! Le data est gratuit ! Cliquez ici pour plus d’info !

Top