Les principaux faits d'armes des Diables Rouges

Malgré le label de «génération dorée» qui leur colle à la peau depuis plusieurs années, les Diables Rouges manquent singulièrement de résultats dans une compétition majeure, hormis un titre olympique lors des JO de 1920 et une médaille d'argent à l'Euro 1980. Notre équipe nationale peut toutefois se targuer d'avoir écrit quelques jolies pages de l'histoire du foot. Petit florilège.
Les principaux faits d'armes des Diables Rouges

© -

Championnat du monde officieux

Championnat du monde officieux

© -

Avant 1928 – date de la création de la Coupe du monde – le tournoi olympique de football tenait officieusement lieu de championnat du monde. Organisée à Anvers, l'édition de 1920 fut remportée par la Belgique, opposée en finale à la Tchécoslovaquie. Une finale qui prit fin prématurément, alors que nos compatriotes menaient 2-0. Après l'exclusion controversée d'un de leurs défenseurs – en l'occurrence Karel Steiner - les Tchèques quittèrent le terrain, laissant la Belgique empocher la médaille d'or sur le score forfaitaire de 5-0.

La finale de l'Euro 1980

La finale de l'Euro 1980

© -

Il s'agit de la seule et unique médaille remportée à ce jour par les Diables Rouges lors d'une compétition internationale. En 1980, les hommes du légendaire entraîneur Guy Thijs affrontèrent l'Allemagne en finale du Championnat d'Europe des Nations. Sur le papier, une formalité pour la «Mannschaft» dirigée par Jupp Derwall. Il ne fallut que dix minutes à Horst Hrubesch pour ouvrir la marque. Mais le match était loin d'être plié. Faisant quasiment jeu égal avec leurs adversaires, les Belges égalisèrent par René Vandereycken sur penalty à la septante-cinquième minute. Alors que les prolongations semblaient inévitables, Hrubesch, encore lui, crucifia Jean-Marie Pfaff d'une tête magistrale à la dernière minute du temps réglementaire. Résultat des courses : une plus qu'honorable médaille d'argent pour l'équipe nationale belge.

Une victoire historique

Une victoire historique

© -

Le 13 juin 1982, en match d'ouverture du Mondial face à l'Argentine, tenante du titre, les Diables Rouges inscrivirent l'une des plus belles pages de l'histoire du football belge. Dans un Camp Nou plein à craquer, les Belges parvinrent non seulement à museler Diego Maradona, mais surtout à surprendre la défense albiceleste grâce à un but d'Erwin Vandenbergh, parfaitement isolé par Franky Vercauteren. Un exploit qui restera à jamais gravé dans les annales.

Le jour où Georges Grün qualifia la Belgique pour le Mondial mexicain

Le jour où Georges Grün qualifia la Belgique pour le Mondial mexicain

© -

Il s'en est fallu de peu pour que l'inoubliable campagne mexicaine de 1986 n'ait jamais lieu. Afin de gagner leur billet pour le Mexique, les Diables Rouges durent passer par deux matchs de barrage contre les Pays-Bas. Vaincus 0-1 à l'aller, les «Oranje» renversèrent la vapeur lors du match retour grâce à deux buts de Peter Houtman et Rob De Wit. Il fallut attendre la 85e minute et une tête magistrale de Georges Grün pour libérer notre équipe. Grâce à la prépondérance des buts marqués en déplacement, la Belgique validait son billet pour le Mexique où l'attendait son plus beau parcours en Coupe du monde.

Quand le petit poucet terrasse l'ogre soviétique

Quand le petit poucet terrasse l'ogre soviétique

© -

Le parcours qualificatif des Diables Rouges pour le Mondial de 1986 fut pour le moins chaotique. Quant au tournoi, il restera à jamais gravé dans les annales. Au moment d'affronter l'URSS en huitième de finale, notre équipe semblait battue d'avance. Or, à l'issue des 90 minutes réglementaires, le score était de 2 partout, grâce à un but d'Enzo Scifo et un autre de Jan Ceulemans. Dans les prolongations, les Belges prirent l'avantage grâce à Stéphane Demol et Nico Claesen. Quelques instants plus tard, l'URSS réduisit l'écart par Igor Belanov sur penalty. Insuffisant pour empêcher nos compatriotes de réaliser l'un des plus beaux exploits de leur histoire. Score final : 4-3!

« Marque-nous cela Leo... »

« Marque-nous cela Leo... »

© -

Ultime référence au Mondial de 1986. En quart de finale, les troupes de Guy Thijs affrontent l'Espagne qui, bien entendu, a les faveurs des pronostics. Contre toute attente, la Belgique prend l'avance par Jan Ceulemans à la 35e minute. Après avoir multiplié les prouesses, Jean-Marie Pfaff doit s'avouer vaincu à 5 minutes du terme sur un envoi puissant de Juan Antonio Senor. Le score restant inchangé après prolongations, c'est donc aux tirs aux buts que tout va se jouer. À 4-4, Leo Van der Elst se présente face au grand Zubizaretta. S'il marque, c'est la qualification. Dans la tribune de presse, le commentateur Roger Laboureur se contente de dire : «Marque-nous cela Leo...» et, au moment où le ballon entre dans le but, de s'exclamer «Nous sommes en demi-finale!» Après ce dernier tour de force, les Diables Rouges perdent pied face à l'Argentine de Diego Maradona, auteur d'un doublé en demi-finale, puis s'inclinent face à la France lors de la petite finale.

Quand les Pays-Bas font la connaissance de Strupar

Quand les Pays-Bas font la connaissance de Strupar

© -

Quelle est la meilleure façon de célébrer sa naturalisation, si ce n'est en inscrivant deux buts pour les Diables Rouges? Qualifiés d'office pour l'Euro 2000 en tant que pays organisateurs, la Belgique et les Pays-Bas s'affrontèrent le 4 septembre 1999 lors d'un match amical spectaculaire. Score final : 5-5! Nouvellement naturalisé, Branco Strupar réalisa un doublé, les autres buteurs étant Bart Goor, Marc Wilmots et Emile Mpenza.

Une qualification dans la douleur

Une qualification dans la douleur

© -

Après avoir réalisé un sans-faute (9 points sur 9) lors de la phase de groupes du Mondial 2014, les Diables Rouges affrontaient les États-Unis en huitième de finale. Dominateurs du début à la fin, les Belges se heurtèrent à un Tim Howard des grands jours. Contraints à disputer les prolongations, les nôtres finirent par s'imposer 2-1 grâce à des buts de Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku.

Mondial 2014 : éliminés en quarts

Mondial 2014 : éliminés en quarts

© -

Lors du Mondial 2002, le Brésil éliminait la Belgique en huitième de finale, un but de Wilmots ayant été injustement annulé. Ironie du sort, il fallut attendre la Coupe du monde 2014 au Brésil pour voir notre équipe nationale, sous la direction de... Wilmots, se qualifier pour le tour final d'un Mondial. Notre pays fut éliminé par l'Argentine au stade des quarts de finale.

N° 1 du classement FIFA

N° 1 du classement FIFA

© -

Dans l'histoire des Diables Rouges, le 5 novembre 2015 est une date à marquer d'une pierre blanche. Pour la première fois de son histoire, la Belgique prenait la tête du classement FIFA. En d'autres termes, elle devenait la meilleure équipe au monde! Hazard et consorts occupèrent cette place jusqu'à début avril 2016, avant d'être détrônés par l'Argentine de Lionel Messi. En guise de comparaison : en 2007, notre équipe nationale occupait la... 71e place du classement FIFA.



#REDTOGETHER est le mot d'ordre ! Pas de télévision dans les parages ? Regardez les Diables Rouges lors du Mondial 2018 en Russie avec l'app Proximus TV ! Le data est gratuit ! Cliquez ici pour plus d’info !

Top