Ces joueurs qui ne disputeront pas le Mondial

Maintenant que le vainqueur de la Ligue des champions est connu et que le dernier ticket européen a trouvé preneur en Belgique, nous pouvons enfin nous consacrer totalement à l'évènement planétaire qui s'apprête à se disputer en Russie : la Coupe du monde !

Ces joueurs qui ne disputeront pas le Mondial

© Photonews

Certaines pointures du football mondial, pour la plupart issues des compétitions européennes, sont en effet déjà parties en vacances. De nombreux pays n'ont pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde 2018. Voici la liste non-exhaustive des absents de marque du Mondial en Russie !

Jan Oblak (Slovénie)

Jan Oblak (Slovénie)

© Photonews

Le portier de l'Atlético Madrid a remporté pour la troisième année consécutive le trophée du meilleur gardien de la compétition espagnole, le trophée Ricardo Zamora. Il serait dans le viseur de Liverpool - la prestation de Karius en finale de la C1 ne peut que leur donner raison - alors qu'il vient tout juste de prolonger son contrat au Wanda Metropolitano. Ce qui est certain, c'est que le Slovène ne disputera pas le Mondial. Dans sa jeune histoire, le petit pays européen s'est qualifié à deux reprises pour la Coupe du monde (2002 et 2010) mais il n'a jamais atteint le second tour. Les Slovènes ont terminé 4èmes de leur groupe de qualification pour le Mondial en Russie, devancés par l'Angleterre, la Slovaquie et l'Ecosse.

Leonardo Bonucci, Andrea Barzagli et Giorgio Chiellini (Italie)

Leonardo Bonucci, Andrea Barzagli et Giorgio Chiellini (Italie)

© Photonews

Quadruple championne du monde, l'Italie ne verra pas la Russie cet été. La Squadra Azzurra est en effet absente de la grand-messe du football mondial pour la première fois... depuis 1958 ! Deuxième de son groupe de qualification derrière l'Espagne, l'Italie a ensuite chuté face à la Suède lors des play-offs. La célèbre défense à 3 italienne - composée de Bonucci, Barzagli et Chiellini, la BBC a oeuvré de longues années à la Juventus - ne foulera donc pas les pelouses russes. Chiellini et Barzagli ont depuis annoncé leur retraite internationale, à l'image de l'icône Gianluigi Buffon et du médian et capitaine de la Roma, Daniele De Rossi. Suite à la non-qualification de son pays, le milieu de terrain Marco Verratti (PSG) regardera également la Coupe du monde depuis les tribunes...

David Alaba (Autriche)

David Alaba (Autriche)

© Photonews

Ces dernières années, l'Autrichien David Alaba est devenu une valeur sûre au sein de la défense du Bayern Munich. Le latéral gauche du Rekordmeister susciterait notamment l'intérêt du Barça et du Real Madrid. Les clubs intéressés par ses services ne devront pas se rendre en Russie car l'Autriche n'a pas réussi à s'extirper de son groupe de qualification pour le Mondial, qui comportait entre autres la Serbie, l'Irlande et le Pays de Galles. Le défenseur et son équipe nationale avaient pourtant participé à l'Euro 2016 en France après 8 ans d'absence sur la scène continentale et mondiale.

Miralem Pjanic et Edin Dzeko (Bosnie-Herzégovine)

Miralem Pjanic et Edin Dzeko (Bosnie-Herzégovine)

© Photonews

Avec sa prodigieuse technique de frappe, Miralem Pjanic a plus d'un pied dans le nouveau doublé réalisé cette saison par la Juventus de Turin. Son compatriote Edin Dzeko a de son coté inscrir 16 buts en Série A pour le compte de l'AS Roma et a également apporté sa pierre à l'édifice lors du fabuleux parcours européen de la Louve, demi-finaliste après avoir renversé le Barça en quart de finale. Si les Bosniens avaient créé l'exploit il y a 4 ans en se qualifiant pour la première fois de leur histoire pour la Coupe du monde, ils ne rallieront pas la Russie cet été après avoir été devancés dans leur groupe par les Diables Rouges et la Grèce.

Arturo Vidal et Alexis Sanchez (Chili)

Arturo Vidal et Alexis Sanchez (Chili)

© Photonews

Huitième de finaliste lors des deux dernières Coupes du monde et double tenant du titre de la Copa America, le Chili a complètement raté sa campagne de qualification pour le Mondial russe. La Roja a en effet terminé à la 6ème place des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018 dans la zone Amérique du Sud après une défaite lors de la dernière journée face au Brésil. La combativité et la vista d'Arturi Vidal ne seront donc pas visibles le long de la Volga. Signe pour le médian du Bayern Munich de prendre sa retraite internationale et de laisser la place aux jeunes. Ailier de Manchester United, Alexis Sanchez n'arpentera pas son flanc gauche cet été...

Riyad Mahrez (Algérie)

Riyad Mahrez (Algérie)

© Photonews

L'Algérie figurait dans le groupe de la Belgique lors de la Coupe du monde au Brésil et avait atteint les huitièmes de finale, posant de sérieux problèmes au futur champion du monde allemand. Mais la qualification pour le Mondial russe a été un véritable désastre : les Fennecs ont terminé à la dernière place d'un groupe composé du Nigéria, de la Zambie et du Cameroun. Point de Riyad Mahrez donc cet été sur les pelouses russes : élu "Player of the Year" et sacré champion d'Angleterre en 2016, l'insaisissable ailier de Leicester City en profitera pour passer de longues vacances au soleil...

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)

© Photonews

Pierre-Emerick Aubameyang a quitté le Borussia Dortmund cet hiver pour rejoindre les rangs d'Arsenal. Et l'attaquant de pointe n'a pas déçu, inscrivant 10 buts pour ses débuts en Premier League. Au niveau international, l'avenir est plus sombre. Le Gabon ne s'est jamais qualifié pour la Coupe du monde mais a bel et bien pris part aux deux dernières éditions de la Coupe d'Afrique. Les Panthères n'ont pu accrocher que la 3ème place de leur groupe, derrière le Maroc et la Côte d'Ivoire.

Gareth Bale (Pays de Galles)

Gareth Bale (Pays de Galles)

© Photonews

Auteur d'une entrée en jeu décisive et d'un doublé dont un retourné exceptionnel qui a cloué Karius sur place, Gareth Bale a été le grand bonhomme de la finale de la Ligue des champions disputée ce samedi. Le Gallois a beau avoir offert une 4ème C1 au Real Madrid en 5 ans, il est désormais en vacances ! Le Pays de Galles est resté dans les starting-blocks, devancés par la Serbie et l'Irlande. Une bonne nouvelle pour les Diables Rouges qui avaient été éliminés en quart de finale de l'Euro 2016 par les Dragons, véritables bêtes noires de la Belgique. Pour leur première participation à l'Euro, les Gallois avaient d'emblée atteint le dernier carré de la compétition.

Arjen Robben (Pays-Bas)

Arjen Robben (Pays-Bas)

© Photonews

Vice-champions du monde en 2010 et encore sur le podium quatre ans plus tard, les Pays-Bas regarderont la Coupe du monde depuis leur canapé cet été. Déjà absents de l'Euro 2016 en France, les Oranje n'ont pas réussi à s'extirper d'un groupe relevé composé entre autres de la France et de la Suède. Ce qui a incité le virevoltant ailier à annoncer sa retraite internationale, même si le Batave a laissé la porte ouverte à un retour lors de l'Euro en 2020... Le Flying Dutchman a entre-temps prolongé d'un an son contrat avec le Bayern Munich, le club qui lui a permis de décrocher 7 titres de champion d'Allemagne.

#REDTOGETHER est le mot d'ordre ! Pas de télévision dans les parages ? Regardez les Diables Rouges lors du Mondial 2018 en Russie avec l'app Proximus TV ! Le data est gratuit ! Cliquez ici pour plus d’info !

Top