Enfants terribles: Dennis Rodman

Dans notre rubrique "enfants terribles", nous vous présentons des personnalités qui ont marqué l'histoire de leur sport par leur talent, mais aussi leur excentricité, leurs frasques ou leurs pétages de plombs. Aujourd’hui: Dennis Rodman.

© Belga/AFP

Dennis Keith Rodman est né le 13 mai 1961 à Trenton dans le New Jersey. Son père quitte rapidement le foyer et le timide Rodman est élevé par sa mère. En grande difficulté, sa mère Shirley met le jeune Dennis à la rue. Heureusement pour les fans de basket-ball, Rodman ne devient pas accro à la drogue, mais décide de se consacrer à son grand talent: le basket-ball.

En 1986, il est drafté par les Detroit Pistons et sa carrière décolle rapidement. Après des passages aux San Antonio Spurs, aux Chicago Bulls (aux côtés de Michael Jordan et Scottie Pippen) et des séjours plus courts aux Los Angeles Lakers et aux Dallas Mavericks à la fin de sa carrière, il range ses chaussures de basket en 2000. Il compte à son palmarès 5 titres de champion, 7 titres de meilleur rebondeur de la ligue et 2 titres de meilleur défenseur. Mais c'est surtout hors des terrains que The Worm va se faire une réputation.

Un personnage haut en couleur

Un personnage haut en couleur

© EPA

Avec les Pistons, Rodman se fait un nom dans la fameuse équipe des Bad Boys qui joue un basket-ball physique et dur pour s'offrir deux titres NBA consécutifs. Mais rares sont ceux à avoir imaginer que Rodman ferait fréquemment honneur à son titre de "bad boy" dans les années à venir.

Tout commence avec sa couleur de cheveux, qui prend peu à peu toutes les couleurs de l'arc-en-ciel après son transfert aux San Antonio Spurs. Pour compléter son look, Rodman s'offre également d'innombrables piercings.

Aussi excentrique que soit le joueur de 2,01m, il rend de fiers services aux Chicago Bulls durant leur hégémonie de trois ans, aux côtés de Michael Jordan et Scottie Pippen. Avec quelques pétages de plombs, comme lorsqu'il donne un coup de tête à un arbitre et un coup de pied dans les parties intimes d'un caméraman par pure frustration. A côté du parquet, Rodman se laisse également aller avec l'alcool et les femmes.

Rodman affirme ainsi avoir partagé le lit de plus de 2.000 femmes, dont 500 n'étaient pas des prostituées. Parmi ses conquêtes, citons la reine de la pop Madonna et la star de "Alerte à Malibu", Carmen Electra. Rodman a dû en avoir assez de toutes ces conquêtes, car pendant la promotion de son autobiographie "Bad As I Wanna Be", il fait son apparition en robe de mariée. Il raconte son désir secret d'être une femme, ajoute qu'il est bisexuel et qu'il veut se marier... avec lui-même.

L'ami de Kim Jong-Un

L'ami de Kim Jong-Un

© MAXPP

Les médias se délectent des nombreuses pitreries de l'un des joueurs les plus sous-estimés de l'histoire de la NBA et MTV lui offre même sa propre émission de télévision, "The Rodman World Tour". Il apparaît également dans plusieurs films, dont "Double Team" aux côtés de Jean-Claude Van Damme, pour lequel il reçoit un Razzie Award (récompensant... les pires films de l'année).

Avec son style de vie excentrique, sa consommation d'alcool et sa vision particulière de la vie, il continue à faire les gros titres après sa carrière. Il déclare être devenu un ami proche du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, et certains disent même qu'on lui doit le rapprochement entre les deux pays. Ce qui semble ne faire aucun doute, c'est que nous n'avons probablement pas encore été témoins des dernières frasques de Rodman...

Lisez également l'épisode précédent de notre rubrique "enfants terribles" sur Paul Gascoigne.

Top
t