Dix faits marquants de la saison en cours en NBA

La saison de NBA bat actuellement son plein. L'heure est venue de faire un premier bilan. Découvrez dix faits marquants ayant émaillé cette première moitié de saison, de l'explosion des Los Angeles Lakers aux déboires des Golden State Warriors, en passant pas les exploits du Slovène Luka Doncic, le meneur des Dallas Mavericks.
Dix faits marquants de la saison en cours en NBA

© belgaimage

Le retour des Los Angeles Lakers au sommet de la hiérarchie

Le retour des Los Angeles Lakers au sommet de la hiérarchie

© photonews

Mis à part leurs plus fervents supporters, qui aurait pu imaginer que la mythique franchise californienne se mêlerait à la lutte pour le titre ? Or, à la surprise générale, les Lakers caracolent actuellement en tête de la Conférence Ouest. Avec 16 trophées à leur actif, les Lakers sont la franchise la plus titrée après les Boston Celtics (17 titres). Quoi qu'il en soit, ils sont sur la bonne voie pour égaler le record de leur éternel rival.

James Harden frappe à nouveau très fort

James Harden frappe à nouveau très fort

© photonews

Régulièrement meilleur marqueur de NBA, James Harden (« The Beard » pour les intimes) mérite une place de choix dans ce diaporama. Avec une moyenne de 38,5 points par rencontre, l'arrière des Houston Rockets devance Giannis Antetokoúnmpo en personne (« seulement » 30 points en moyenne). Il excelle également dans les tirs à 3 points, un exercice dans lequel il surpasse de 40 paniers son poursuivant immédiat, à savoir Devonte Graham, le meneur des Charlotte Hornets.

L'année des Milwaukee Bucks ?

L'année des Milwaukee Bucks ?

© photonews

Les « Cerfs » font figure de grandissimes favoris à l'Est. Tout comme l'année dernière, les Bucks réalisent une saison sans faute. À l'instar des Los Angeles Lakers dans la Conférence Ouest, ils semblent en bonne voie pour l'emporter à l'Est. Avec les Lakers, les Bucks sont en outre la seule équipe à avoir subi, à ce jour, moins de dix défaites. Emmenés par un Giannis Antetokoúnmpo au sommet de son art, les Milwaukee Bucks semblent bien partis pour conquérir le Graal.

Pascal Siakam confirme

Pascal Siakam confirme

© photonews

Pascal Siakam, alias « Spicy P », est incontestablement l'une des plus grandes révélations de NBA. La saison dernière, l'ailier fort des Toronto Raptors a été élu « Most Improved Player ». Sous la houlette de Nick Nurse, le Camerounais a atteint des sommets insoupçonnés. Blessé depuis la mi-décembre, la star des Raptors devrait retrouver les parquets très prochainement.

Miami Heat crée la surprise

Miami Heat crée la surprise

© shutterstock

Avec un collectif solide et des jeunes qui mouillent le maillot, la franchise floridienne est l'une des grandes révélations de la saison. Après son dernier titre remporté en 2013, avec le grand LeBron James comme figure de proue, ainsi qu'une finale perdue l'année suivante face aux Spurs de San Antonio, le Heat a connu plusieurs saisons chaotiques. Suite à une longue convalescence, le club semble reparti sur des bases tangibles. Au point d'occuper actuellement la troisième place de la Conférence Est. L'homme le plus en vue de l'équipe n'est autre que Jimmy Butler, celui-là même qui avait juré ses grands dieux que jamais il ne porterait le maillot de Miami.

« LBJ » plus fort que jamais

« LBJ » plus fort que jamais

© photonews

À 35 ans passés, LeBron James est perpétuellement en quête de nouveaux défis. Grand artisan de la première place actuelle des Los Angeles Lakers dans la Conférence Ouest, le « King » est désormais présent dans le top 20 all-time de 12 catégories statistiques majeures. Et ce ne sont sûrement pas les fans présents dans les gradins du « Staples Centre » qui s'en plaindront.

Des Raptors sur la réserve

Des Raptors sur la réserve

© belgaimage

Jusqu'à présent, les Canadiens connaissent une saison plutôt paisible. À ce jour, les champions en titre affichent des statistiques similaires à celles de la saison dernière. Pas de quoi paniquer donc, même si l'absence pour blessure des trois pions majeurs que sont Pascal Siakam, Marc Gasol et Norman Powell laisse un vide difficile à combler. Quoi qu'il en soit, cela permet à des joueurs talentueux tels que Chris Boucher et Terence Davis II de gagner leurs galons de titulaires. Sous la houlette de Nick Nurse, qui entraîna naguère Ostende, la franchise canadienne vient de signer un exploit historique en remontant un déficit de 30 points pour venir coiffer sur le fil les Dallas Mavericks.

Luka Doncic : des statistiques dignes d'un « MVP »

Luka Doncic : des statistiques dignes d'un « MVP »

© photonews

Dès sa première saison en NBA, le Slovène a montré qu'il avait l'étoffe d'un futur grand. Élu « Rookie of the Year » 2018-2019, le meneur des Dallas Mavericks inscrit en moyenne la bagatelle de 30 points par rencontre et s'impose, à 20 ans, comme le véritable leader de l'équipe. Cette saison, Doncic produit des triples-doubles avec une facilité déconcertante. Ses moyennes actuelles sont impressionnantes : 29,4 points, 9,7 rebonds et 9 passes décisives.

Les Golden State Warriors victimes de leur succès

Les Golden State Warriors victimes de leur succès

© photonews

La franchise de San Francisco n'est plus que l'ombre d'elle-même. Pointés à la dernière place du classement de la Conférence Ouest, les récents finalistes (2019) et doubles champions d'affilée (en 2017 et 2018) semblent d'ores et déjà devoir abandonner l'idée de disputer les playoffs. Cette contre-performance s'explique en partie par les blessures de Stephen Curry, Klay Thompson et D'Angelo Russell, à quoi vient s'ajouter le départ de Kevin Durant. Dès que le coach Steve Kerr pourra compter sur ses troupes au grand complet, gageons que les Warriors mettront tout en œuvre pour retrouver leur place en haut de la hiérarchie.

Trae Young, la seule raison d'espérer des Hawks d'Atlanta

Trae Young, la seule raison d'espérer des Hawks d'Atlanta

© photonews

Luka Doncic n'est pas le seul joueur à réaliser une saison exceptionnelle en NBA. Trae Young est pratiquement le seul espoir auquel les fans des « Rapaces » peuvent se raccrocher. Moins performant que Doncic dans les airs, le Texan marque cependant la plupart des points de son équipe. En novembre dernier, il a égalé son record en carrière en plantant 49 points face aux Pacers d'Atlanta.

Top
t