Emma Meesseman: "Les Cats peuvent encore progresser collectivement et individuellement"

© BELGA